Puisque nous sommes dans l'oeil du cyclone, place à La mort d'Orion de Gérard Manset (Clips vidéos)

Médecine traditionnelle : l'héritage africain - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/09/2011 à 11h30 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Médecine traditionnelle : l'héritage africain

 
L'organisation mondiale de la santé estime plus de deux tiers des espèces de plantes au monde ont une valeur médicinale. En effet, 25% à 50% des médicaments modernes sont tirés des plantes .

Connaissez-vous l'artémisinine et la quinine, ces deux médicaments utilisés pour soigner le paludisme ? L'organisation mondiale de la santé estime que près de 80 % des populations vivant dans les pays en vue développement sont tributaires de la médecine traditionnelle pour leurs besoins de santé primaire.

Les pays de la région font des progrès en matière de culture et de conservation des plantes médicinales. Treize pays ont adopté des politiques nationales de conservation des plantes médicinales et les lignes directrices de l'OMS relatives aux bonnes pratiques agricoles de collecte des plantes médicinales.

Malgré des progrès réalisés sur plusieurs plans, les pays restent confrontés à des défis comme l'appauvrissement des plantes médicinales due à la dégradation de l'environnement, la déforestation, l'agriculture sur brulis qui entraine parfois la destruction de ces plantes etc.
 


 

« Les bienfaits des plantes ne sont plus à démontrer »

Selon Madeleine Bah ministre de la santé , les bienfaits de certaines plantes comme le karité, le babaob, le néré, le dattier sauvage, zamba, le kinkelibas ne sont plus à démontrer. C'est pourquoi elles sont automatiquement conservées par nos populations. Aujourd'hui beaucoup d'associations et d'ONG ont fait de la conservation des plantes médicinales une priorité. « Nous les encourageons car elles sont indispensables à la promotion de la médecine traditionnelle ».

La conservation des plantes est une priorité nationale, ce qui a amené l'Assemblée Nationale à adopter la loi N° 10028 du 12 Juillet 2008 déterminant les principes de gestion des ressources du domaine forestier national.

Les plantes constituent une source importante de molécules qui sont à l'origine de médicaments utilisés pour lutter contre les maladies comme le paludisme, le cancer, l'insuffisance cardiaque, l'hypertrophie bénigne de la prostate, la toux etc.
 


Serigne Samba Ndiaye Phytothérapeute-tradipraticien
 

La flore malienne est très diversifiée. Cependant force est de reconnaitre la fragilité de notre écosystème d'où la nécessité de protéger les plantes médicinales. Pour assurer cette protection, l'OMS a développé un guide des bonnes pratiques de culture, de récolte, de séchage et de stockage des plantes médicinale et aromatiques.

La conservation des plantes est un héritage africain qui se manifeste à travers les bois sacrés, les interdits par raport à la coupe de certaines plantes, et les fixations de périodes de cueillette pour certaines espèces. Mohamed Fall le président de la FEMAHT encourage les efforts du gouvernement pour la promotion de la médecine traditionnelle.

 

Un article de Modibo Fofana, publié par Journaldumali

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Modibo Fofana

Source : www.journaldumali.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.