Mathieu Asselin et la Cie agro-chimique Monsanto - L'histoire d'un gigantesque désastre sanitaire - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/09/2017 à 21h14 par Jacky.


MATHIEU ASSELIN ET LA CIE AGRO-CHIMIQUE MONSANTO - L'HISTOIRE D'UN GIGANTESQUE DÉSASTRE SANITAIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Mathieu Asselin et la Cie agro-chimique Monsanto - L'histoire d'un gigantesque désastre sanitaire

 

 

BOUTIQUE éthique Demain l'Homme : En ce moment, entre autres objets UTILES ET RESPONSABLES, ce PORTE-CARTE ANTI PIRATAGE RFID -aux normes européennes- destiné à se protéger des personnes malveillantes qui peuvent dépouiller notre compte bancaire en un clin d'oeil, simplement en nous frôlant -dans les rues ou dans les magasins- à moins de 50 centimètres (article en préparation par notre équipe)..

 

BOUTIQUE éthique Demain l'Homme : En ce moment, entre autres objets UTILES ET RESPONSABLES, ce PORTE-CARTE ANTI PIRATAGE RFID -aux normes européennes- destiné à se protéger des personnes malveillantes qui peuvent dépouiller notre compte bancaire en un clin d'oeil, simplement en nous frôlant -dans les rues ou dans les magasins- à moins de 50 centimètres (article en préparation par notre équipe).

 

Merci de cliquer ICI

 

Titre initial : Monsanto : l'histoire d'un désastre sanitaire

 

Les images sont d'une dureté extrême. Dans le cadre des Rencontres de la photographie d'Arles, le photographe Mathieu Asselin présente le résultat de son travail de cinq ans sur l'entreprise américaine Monsanto. Avant de se reconvertir dans l'agrochimie et les OGM, Monsanto élaborait des produits chimiques, dont le PCB et l'agent orange, qui ont eu de terribles conséquences.

L'activité chimique de la firme, poursuivie jusqu'au début des années 1980 avant sa reconversion dans les biotechnologies agricoles et les OGM, a causé des ravages encore visibles aujourd'hui. Il y a d'abord les villes abandonnées, dévastées par la pollution, à l'instar d'Anniston, cité fantôme de l'Alabama où coule un ruisseau rouge sang saturé de PCB, des dérivés chlorés qui y étaient produits entre 1929 et 1971.

 

(...)

 

...Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Une actualité de Faustine Prévot, publiée par geo.fr et relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

Une exposition visible à Arles
jusqu'au 24 septembre 2017

 

"On nous vend le futur et le futur,

c'est nous.

Il faut reprendre en main notre futur."

Mathieu Asselin

 

 

Monsanto - Une enquête photographique (Mathieu Asselin)

 

Aux Etats-Unis, des dizaines de sites Monsanto (classés sensibles selon l'agence fédérale pour l'environnement) maintiennent des activités aux graves conséquences sanitaires et environnementales. Au nom des droits de l'homme et de l'environnement, scientifiques et institutions ont déjà lancé l'alerte.

Cette enquête photographiée vise à faire état des pratiques actuelles de Monsanto pour comprendre l'impact de ses activités sur les hommes et leur environnement.

 

 

Choisi unanimement par le jury comme premier prix du Dummy Book Award FotobookFestival Kassel 2016, cet ouvrage offre une plongée photograpique dans le passé et le présent de l'entreprise chimique. Il associe des documents d'archive de la société, de nombreux portraits et paysages directement affectés par les conséquences environnementales de cette production industrielle.

La pertinence du sujet est porté par une maquette originale, récompensée également par une mention spéciale du jury du Luma Dummy Book Award lors des Rencontres photographiques d'Arles 2016.

 

Portrait du photographe Mathieu Asselin

 

 

 

abonnés à la newsletter
bimestrielle GRATUITE
donnant
droit à 4 mois d'abonnement
à la
version PREMIUM particulière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.....

 

 

Le site Demain l'Homme respecte les droits d'auteur et a même signé une convention avec l'AFP.

Lorsque les articles ne sont pas rédigés par nos propres rédacteurs, seuls des extraits courts en sont publiés (moins de 20% comme l'exige la loi). La source est toujours citée avec son lien et nos visiteurs sont vivement encouragés à lire la suite sur le site d'origine, ce qui revient en fait à une publicité gratuite de la part de notre Association.

Quant aux photos, si vous en possédez les droits d'auteur, merci de nous contacter. Nous trouverons ensemble un terrain d'entente (suppression de l'oeuvre digitalisée, règlement des droits d'auteur demandés, alternatives)

 






 

 

 





Auteur : Faustine Prévot - geo.fr