UKraine : Amnesty International infiltrée par des cyber agents de Poutine pour truquer les enquêtes?

Masanobu Fukuoka et la permaculture - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/10/2009 à 21h47 par lodebo.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Masanobu Fukuoka et la permaculture

Info cueillie par Lo

L'agriculture naturelle de Masanobu Fukuoka et la permaculture


photo: Larry Korn et Masanobu Fukuoka sur le terrain

L'article suivant est la traduction d'un article de Larry Korn sur les liens entre agriculture naturelle et permaculture. Cet article est d'autant plus intéressant qu'il existe souvent une confusion entre les deux concepts dans le monde francophone. Je détaille un peu plus ma compréhension de leurs différences dans ce billet.

Masanobu Fukuoka est un agriculteur/philosophe qui vit (vivait: il est décédé en août 2008 - NDT) sur l'île de Shikoku dans le sud du Japon. Sa technique d'agriculture ne nécessite pas de machines, pas de produits chimiques et très peu de désherbage. Il ne laboure pas le sol et n'utilise pas de compost préparé et néanmoins l'état du sol de ses vergers et de ses champs s'améliore d'année en année. Sa méthode ne crée pas de pollution et ne nécessite pas d'énergie fossile. Sa méthode nécessite moins de travail qu'aucune autre, et pourtant les récoltes de son verger et de ses champs rivalisent avec les fermes japonaises les plus productives utilisant les techniques de la science moderne.

Masanobu Fukuoka

Comment cela est-il possible ? J'avoue, quand je me suis rendu la première fois dans sa ferme en 1973, j'étais sceptique. Mais il y avait une preuve — de beaux grains dans les champs, un verger en bonne santé avec une couverture au sol de légumes, d'herbes sauvages et de trèfle blanc. Au cours des deux ans pendant lesquels j'ai vécu et travaillé là-bas, ses techniques et sa philosophie sont peu à peu devenues claires pour moi.

Je n'avais pas entendu parlé de permaculture à ce moment là, mais je vois maintenant que la ferme de Fukuoka est un modèle classique d'une conception permaculturelle. Il est étonnant que Fukuoka et Bill Mollison, en travaillant de manière indépendante, sur deux continents avec des conditions environnementales complètement différentes soient arrivés à des réponses si semblables à la question “Comment les gens peuvent-ils vivre de manière soutenable et en harmonie avec la Nature sur cette planète”. Tous deux prétendent que les principes de leur système peuvent être adaptés à n'importe quel climat.

Mollison et Fukuoka ont pris des routes complètement différentes pour arriver en grande partie au même endroit. La permaculture est un système de planification dont le but est de maximiser les connexions fonctionnelles de ses éléments. Elle intègre la production de céréales et d'animaux avec une gestion de l'eau soignée. Les habitations et autres structures sont conçues pour une efficacité énergétique maximale. Tout est conçu pour travailler de concert et évoluer dans le temps pour se mélanger harmonieusement en un système agricole complet et soutenable.

Le concept clef est “design” (ou conception, ou planification). La permaculture est un système consciemment planifié. Le permaculteur utilise soigneusement sa connaissance, son habileté et sa sensibilité pour faire un plan, et ensuite l'implémenter. Fukuoka a créé l'agriculture naturelle à partir d'une perspective complètement différente.

L'idée de l'agriculture naturelle est venue à Fukuoka quand il avait à peu près 25 ans. Un matin, alors qu'il regardait le lever de soleil depuis un endroit surplombant la baie de Yokohama, une inspiration l'a saisi. Il s'aperçut que la Nature était intrinsèquement parfaite. Les problèmes ne surgissent que quand les gens essaient d'améliorer la Nature et utilisent la Nature uniquement à l'avantage des humains. Il essaya d'expliquer ce qu'il avait compris aux autres, mais comme ils ne pouvaient pas comprendre, il prit la décision de retourner à la ferme familiale. Il décida de créer un exemple concret de sa compréhension en l'appliquant à l'agriculture.

Mais par où commencer ? Fukuoka n'avait pas de modèle à suivre. “Pourquoi ne pas essayer ceci ? pourquoi ne pas essayer cela ?”. C'est la méthode habituelle pour développer des techniques agricoles. Ma façon était différente. “Et si j'essayais de ne pas faire ceci ? et si j'essayais de ne pas faire cela ? — c'est la voie que j'ai suivie. Maintenant je sème simplement des graines et j'épands de la paille pour faire pousser mon riz, mais ça m'a pris plus de 30 ans pour parvenir à cette simplicité”...


Pour lire la suite de ce grand article, cliquez sur "lien utile"

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter lodebo
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.