Marée noire: le pétrole ne s'écoule plus... - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/05/2010 à 17h22 par Tanka.


MARÉE NOIRE: LE PÉTROLE NE S'ÉCOULE PLUS...

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Marée noire: le pétrole ne s'écoule plus...

Marée noire: le pétrole ne s'écoule plus, mais ce n'est pas encore gagné

LOUISIANE - Barack Obama va venir inspecter les opérations de colmatage ce vendredi...

BP a de quoi être soulagé. Le pétrole a cessé jeudi de s'écouler dans le golfe du Mexique, la veille même de la visite du président Barack Obama en Louisiane pour inspecter la marée noire. L'opération de colmatage de la fuite qui souille les côtes américaines a enfin fonctionné, mais les autorités ont averti qu'il était trop tôt pour crier victoire.

Des débris ont été injectés dans le puits de pétrole pour boucher la fuite. Selon BP, le succès ou non des tentatives de colmatage ne sera pas connu avant au moins 48 heures. L'injection à haute pression de ces débris s'ajoute à une opération délicate lancée mercredi par BP consistant à envoyer dans le puits une solution faite d'eau et de matières solides avant de le sceller, a indiqué sur la chaîne américaine ABC le directeur général de BP Tony Hayward.

L'interruption du flux était d'autant plus pressante que le pétrole s'est répandu à un rythme de 2 à 3 millions de litres par jour depuis plus de cinq semaines, selon une nouvelle estimation fournie par un groupe d'experts mandaté par l'administration américaine, soit un rythme trois à quatre fois supérieur à ce qui avait été estimé jusqu'ici.

«Cela ne signifie pas que l'exercice est terminé»

Les équipes d'intervention «sont parvenues à stabiliser la tête du puits, ils ont injecté des liquides à l'intérieur. Ils ont arrêté l'échappement d'hydrocarbures», a affirmé jeudi soir le commandant des garde-côtes, l'amiral Thad Allen, qui a toutefois pris soin de préciser que «cela ne signifie pas que l'exercice est terminé».

L'opération consistant à injecter depuis un bateau en surface une solution faite d'eau et de matières solides (dont des morceaux de caoutchouc et des balles de golf) dans deux conduits qui mènent à la valve anti-explosion du puits, puis de le sceller avec du ciment, durera encore au moins 24 heures et peut-être plus longtemps, a indiqué jeudi soir un responsable de BP, Doug Suttles, précisant que tout se passait «comme prévu».

Un premier succès

L'opération lancée mercredi par BP constitue le premier vrai succès enregistré par le groupe britannique depuis le naufrage de sa plateforme à l'origine de la catastrophe, le 22 avril, alors que la marée noire lui a déjà coûté environ 930 millions de dollars, soit plus de 750 millions d'euros.

Autre solution pour atténuer les effets de la marée noire: la construction d'une île artificielle. Une initiative de l'Etat de Louisiane approuvée en partie jeudi par l'amiral Thad Allen. Ce sont «six segments» totalisant environ 72 km qui devraient être érigés dans un premier temps, en attendant une construction plus ambitieuse qui dépendra des résultats de cette expérimentation.

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

.





Auteur : C.C., O.R. avec agence

Source : www.20minutes.fr