Marée noire : chronologie des événements - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/06/2010 à 23h11 par Tanka.


MARÉE NOIRE : CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Marée noire  : chronologie des événements

Tout a commencé le 20 avril avec l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique, à 60 km des côtes de Louisiane.

20 avril 2010 -Une explosion, suivie d'un incendie, se déclare sur Deepwater Horizon, plate-forme de forage semi-submersible (maintenue en place grâce à des hélices), propriété de Transocean mais louée par BP jusqu'en septembre 2013 . L'accident intervient à la suite d'une tentative de déplacement de la plateforme pour effectuer un nouveau forage. Mais la valve de sécurité qui régule la pression du puits d'origine dysfonctionne...

22 avril 2010 -La plateforme accidentée est située à environ 70 km au large de la Nouvelle-Orléans. Elle coule à 1 500 m de fond. Onze personnes sur les 126 présentes sur la plateforme décèdent. Les familles de deux travailleurs disparus portent d'ores et déjà plainte contre BP et Transocean devant les tribunaux fédéraux et devant les tribunaux de l'Etat de Louisiane ; en cause la négligence et le non-respect des règlements fédéraux.

26 avril 2010 -La fuite de pétrole détectée est évaluée à 1 000 barils par jour par BP. Elle sera rapidement revue à la hausse. L'accident ravive le débat sur les forages aux Etats-Unis.

28 avril 2010 -Deux entreprises de pêche de crevettes déposent une class action contre Transocean, BP, Halliburton Energy Services Inc. et Cameron International Corporation. Elles réclament 5 millions de dollars de dommages et intérêts.

29 avril 2010 -Le gouverneur de Louisiane Bobby Jindal déclare l'état d'urgence. Plus de 1 000 membres de la Garde nationale sont dépêchés dans l'Etat de la Louisiane par Barack Obama qui déclare la marée noire «catastrophe nationale».

30 avril 2010 -Le 30 avril 2010, les premières boulettes de pétrole brut sont repérées sur les plages de Louisiane.

4 mai 2010 -Les premières estimations des réassureurs font état d'un coût total pour le secteur de 1 à 1,5 milliard de dollars.

6 mai 2010 -Les sénateurs démocrates déposent une proposition de loi qui porterait de 75 millions à 10 milliards de dollars le seuil des remboursements des dommages que doit payer un pétrolier en cas de marée noire, hors coûts de nettoyage. La future mise en place d'un couvercle sur la fuite est annoncée.

8-9 mai 2010 -Mise en place du «couvercle» sur la fuite de pétrole, puis retrait du couvercle.

12 mai 2010 -La commission de l'Energie de la Chambre des représentants auditionne le directeur général de Transocean, le président de BP aux Etats-Unis, et le PDG de Halliburton qui a fourni toute une série de prestations.

17 mai 2010 -Première victime politique de la marée noire : Chris Oynes, directeur du Mineral Management Service (MMS), organisme fédéral responsable de la délivrance des permis de forage en haute mer, annonce son départ à la retraite, deux jours après les critiques de Barack Obama à l'encontre de cet organisme. Le président américain annonce la création d'une commission présidentielle pour enquêter sur la marée noire dans le golfe du Mexique.

19 mai 2010 -Obama annoncé la création d'une commission d'enquête indépendante, sur le modèle de celle créée après la catastrophe de Three Mile Island en 1979.

21 mai 2010 -La fuite plus importante que prévu ? BP indique que sont désormais pompés 5.000 barils de brut par jour du puits situé dans le golfe du Mexique. Le groupe a reconnu pour la première fois que la fuite était plus importante que l'estimation de 5.000 barils avancée jusqu'à présent. L'Agence américaine pour la protection de l'environnement (EPA) ordone à la compagnie pétrolière d'utiliser des dispersants moins toxiques dans un délai de trois jours.

25 mai 2010 -Les critiques enflent vis-à-vis du pétrolier britannique. BP se voit reprocher son manque d'anticipation vis-à-vis des possibilités d'accidents dans une grande profondeur d'eau. Des représentants Démocrates demandent l'arrêt de sa plate-forme Atlantis en opération dans le golfe du Mexique. Washington presse BP de juguler la marée noire. BP annonce une nouvelle tentative de colmatage baptisée «Top kill».

27 mai 2010 -BP tente un colmatage à hauts risques. Face à la montée des critiques sur la gestion de la marée noire, l'annonce d'un renforcement des procédures de délivrance des permis de forage en mer est attendue.


Pour lire la suite de l'article, cliquer sur Source

Pour voir le diaporama, cliquer sur Lien utile

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

.





Auteur : Les Echos

Source : www.lesechos.fr