Manger moins de viande protège le climat - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/09/2011 à 13h49 par Tanka.


MANGER MOINS DE VIANDE PROTÈGE LE CLIMAT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Manger moins de viande protège le climat

 
Le WWF Suisse conseille de changer ses habitudes alimentaires en diminuant sa consommation de viande pour préserver le climat.

Le WWF Suisse a lancé une campagne afin de réduire la consommation de viande. Cette évolution est nécessaire pour un mode de vie durable car les plats végétariens provoquent en moyenne trois fois moins d'émissions de CO2, a expliqué lundi l'organisation de défense de la nature. Elle invite la population à suivre ce conseil mardi midi lors de la Journée nationale du climat.

La viande n'est pas l'aliment le plus respectueux de l'environnement. La viande n'est pas l'aliment le plus respectueux de l'environnement.

Quelque 70'000 personnes et environ 1100 institutions se sont déjà annoncées pour participer à cette opération de repas de midi sans viande, a précisé le WWF Suisse. Il est soutenu par des villes comme Genève, Bâle et Zurich, ainsi que par le géant du commerce de détail Migros comme sponsor.

La publication de livres de cuisine végétarienne est en plein essor et l'hôtellerie propose de plus en plus fréquemment des menus sans viande, se félicitent les initiateurs du projet. «Manger moins de viande est certainement une des contributions personnelles les plus efficaces pour la protection de l'environnement», a relevé Jennifer Zimmermann, spécialiste en nutrition au WWF Suisse. Les émissions de CO2 d'un repas se voient ainsi réduites de deux tiers.

Habitudes de poids

Les initiateurs recommandent donc de préparer un repas de midi sans viande mais en utilisant des produits de saison régionaux. L'action vise aussi bien les cantines et restaurants que les foyers familiaux. Des crèches et des hommes pour personnes âgées y participent, de même que des entreprises comme Swisscom ou La Poste. Beaucoup de ces institutions se sont engagées à proposer durant toute l'année au moins 60% de menus végétariens.

Nos habitudes alimentaires jouent un rôle de poids dans l'environnement: un tiers des répercussions individuelles sur l'environnement provient de l'alimentation et la viande y occupe un poids significatif, soulignent les auteurs de l'action. Ainsi, une portion de lasagne aux légumes est 15 fois moins dommageable pour l'environnement qu'un boeuf bourguignon avec des frites.

«Plus nous mangerons de légumes au lieu de viande, plus l'environnement se portera mieux», a plaidé Jennifer Zimmermann. Ainsi, celui qui ne consommera que trois fois de la viande par semaine au lieu de neuf fois aujourd'hui peut réduire de 20% la charge la charge environnementale de son alimentation.
 

Un article publié par 20min.ch

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.20min.ch

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • viande - 
  • climat