Mali : une coopérative créée pour valoriser la biodiversité agricole locale - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/08/2014 à 20h22 par Exo007.


MALI : UNE COOPÉRATIVE CRÉÉE POUR VALORISER LA BIODIVERSITÉ AGRICOLE LOCALE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Mali : une coopérative créée pour valoriser la biodiversité agricole locale

 

En Afrique, 90% des semences de mil et sorgho sont traditionnellement sélectionnées et autoproduites par les agriculteurs. Aussi, la conservation in situ et la valorisation de ces variétés constituent désormais un objectif majeur des agriculteurs et des chercheurs. C'est l'une des missions de la société coopérative Gestion durable de la biodiversité agricole, issue du projet du même nom coordonné par le Cirad au Mali et qui vient de s'achever.

 

Depuis 2004, un traité international* reconnaît les droits des agriculteurs sur les ressources génétiques locales et sur la production dite « à la ferme » des variétés paysannes traditionnelles. C'est dans ce cadre que le projet Gestion durable de la biodiversité agricole au Mali**, coordonné par le Cirad, a abouti récemment à la création d'une structure juridique destinée à valoriser les semences de variétés améliorées obtenues avec la participation des agriculteurs. « La sélection participative permet d'intégrer dans des programmes de sélection les pratiques et les savoirs développés par les paysans depuis des décennies en interaction avec leur environnement, explique Gilles Trouche, sélectionneur au Cirad. Elle permet de mieux répondre aux besoins réels des producteurs et de leur famille.

 

 

Sélection participative et conservation in situ sont étroitement liées

Cette coopérative, la GDBA pour Gestion durable de la biodiversité agricole, opérera dans la continuité du projet de recherche***. Elle élaborera et conduira des projets de recherche-action ou de développement en relation avec la sélection participative et la production de semences notamment de sorgho. « La GDBA va intensifier la collaboration entre chercheurs et producteurs, souligne Bougouna Sogoba, secrétaire général de la structure. »

(...)

* Le Traité International sur les Ressources Phytogénétiques pour l'Alimentation et l'Agriculture (TIRPAA, 2004) signé dans le cadre des accords globaux de la FAO

** Coordonné par le Cirad (2010-2014), le projet Gestion durable de la biodiversité agricole au Mali a permis de développer des variétés de sorgho par un travail de sélection participative, associant chercheurs et agriculteurs avec la participation d'ONG. Il a également permis l'élaboration d'indicateurs de suivi de la biodiversité et la formation des partenaires en termes de législation semencière et de droits d'accès et de propriété des ressources génétique. Le projet a été mené en partenariat avec l'AFD, l'IER, l'IRD, l'Icrisat, l'AOPP, le CNRA et deux ONG maliennes : Amedd et Graadecom.

*** Membres fondateurs : Union des agriculteurs du cercle de Tominian (UACT), Motorisés de Koutiala, Djama Djigui, Association des organisations professionnelles paysannes (AOPP), Motorisés de Sikasso/Kléla, Union des producteurs de maïs de Sikasso, Groupe de recherche d'action et d'assistance pour le développement communautaire (Graadecom), Association malienne d'éveil au développement durable (Amedd)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de cirad.fr, relayé par SOS-planete

 

Sur le même sujet :
Point de presse du ministre Vahamwiti sur l'évolution reconnue positive de la campagne agricole 2013-2014 en RDC

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Pensez à adopter la version PREMIUM
pour un surf plus intuitif et surtout un accès direct à toutes les zones clefs naturellement réservées

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : cirad.fr

Source : www.cirad.fr