Madagascar, dernier territoire où trouver encore (en liberté surveillée) les derniers Lémuriens - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/11/2017 à 11h40 par Exo007.


MADAGASCAR, DERNIER TERRITOIRE OÙ TROUVER ENCORE (EN LIBERTÉ SURVEILLÉE) LES DERNIERS LÉMURIENS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Madagascar, dernier territoire où trouver encore (en liberté surveillée) les derniers Lémuriens

 

.....

 

 

Mise à jour du 09 novembre 2017

Ancien titre

Madagascar, le dernier territoire où survivent - en liberté surveillée - les derniers Lémuriens

 

De nombreuses espèces ont disparu depuis que l'homme s'est installé à Madagascar, il y a 2000 ans, mais 49 espèces connues de ces petits mammifères, les plus primitifs des primates identifiés, sont en survie sur l'île.

 

 

D'où sont-ils originaires ? D'un 6ème continent, perdu, de l'océan Indien baptisé Lémurie ?

 

 

En fait, l'hypothèse de l'existence d'un continent englouti a été abandonnée avec la découverte de la dérive des continents ... mais les lémuriens ont gardé leur nom de baptême et l'arrivée des lémuriens sur l'île de Madagascar n'est pas encore complètement élucidée.

 

 

Les lémuriens sont des prosimiens, les plus primitifs des primates, plus primitifs que leurs cousins singes qui sont restés sur le sol africain.

 

 

« S'il existe quelques espèces nocturnes sur le continent,
comme les Galagos ou les Arctocèbes, la majorité des lémuriens, diurnes et nocturnes, a évolué en solitaire sur l'île ; raison pour laquelle ils ne ressemblent à aucun autre mammifère », explique Claude-Marcel Hladik, éco-anthropologue au Muséum d'histoire naturelle.

(...)

 

 

À Madagascar, il existe trente espèces différentes de lémuriens. Ces derniers mènent une vie nocturne à l'exception de quelques espèces, qui elles, vivent le jour.

 


.. .. ...lemur Vari.. .... ...lemur Sifaka de Coquerel

 

Le « lémurien vari », « le sifaka de Coquerel » et le « propithèque diadème » sont trois espèces de lémuriens diurnes.

 


lemur Diadème...........lemur Tarsien

 

Le propithèque diadème ne vit que dans les arbres de la forêt tropicale. Chaque jour, et selon la saison, il cueille plus ou moins de feuilles tendres, de fruits et de fleurs.

(...)

 

 

Mais qu'est-ce qu'un lémurien ?

Leur poids varie de 30 grammes à 9 kilogrammes et ils partagent de nombreux traits de base des primates, comme des doigts opposables aux mains et aux pieds, et des ongles au lieu de griffes pour la plupart des espèces. Cependant, la taille du cerveau par rapport à leur corps est inférieure à celle des primates anthropoïdes et, comme d'autres primates strepsirrhiniens, ils ont un rhinarium. Les lémuriens sont généralement les plus sociaux des primates strepsirrhiniens et communiquent davantage avec les odeurs et les vocalisations qu'avec la vue.

 

 

Les lémuriens sont en fait des primates comme les singes. Originaires d'Afrique, ils sont arrivés à Madagascar il y a 35 millions d'années.

 

 

Ces drôles de mammifères possèdent un corps sur mesure pour leur vie arboricole. Leurs yeux frontaux permettent d'évaluer la distance entre les troncs avant de sauter. Et leurs ongles courts et leurs pouces opposés aux autres doigts leur assurent une bonne prise.

 

 

Les lémuriens sont des primates arboricoles qui ne vivent qu'à Madagascar, hormis deux espèces récemment introduites aux Comores.

 

 

Les lémuriens (ordre des Lemuriformes) forment un clade de primates strepsirrhiniens endémiques de l'île de Madagascar. Leur nom dérive des lémures (des fantômes ou esprits de la mythologie romaine) en raison de leurs vocalisations rappelant les bruits attribués aux fantômes, de leurs grands yeux réfléchissant la lumière et des habitudes nocturnes de certaines espèces.

 

 

Bien que les lémuriens soient souvent confondus avec les premiers primates, ils ne sont pas les ancêtres des primates anthropoïdes (singes, grands singes et humains) avec lesquels ils partagent des caractères morphologiques et comportementaux trouvés chez les primates primitifs.

Même la taxonomie de niveau supérieur est contestée, certains experts préférant placer la plupart des lémuriens dans l'infra-ordre des lémuriformes, tandis que d'autres regroupent tous les strepsirrhiniens actuels dans les Lemuriformes, et placent tous les lémuriens dans la super-famille des Lemuroidea et tous les loris et les galagos dans la super-famille des Lorisoidea.

 

 

Le comportement des lémuriens est aussi variable que leur morphologie. Les différences dans le régime alimentaire, les systèmes sociaux, les types d'activité, la locomotion, les communications, les tactiques d'évitement des prédateurs, les systèmes d'élevage des petits et les niveaux d'intelligence aident à différencier les taxons lémuriens de chaque espèce. Bien que la tendance soit souvent de distinguer les petits lémuriens nocturnes des grands lémuriens diurnes, il y a souvent des exceptions qui contribuent à illustrer le caractère unique et diversifié de ces primates malgaches.

 

 

Un condensé d'articles mis en page par Jeantrib, publié par Demain l'homme

 

Sources :

Les lémuriens de Madagascar pour les enfants - Madagascar

Lemuriformes (Wikipédia)

La vie Animale

Les lémuriens sont en danger

Les Lémuriens de Madagascar

Festival International : Les lémuriens de Madagascar à l'honneur
(un post de Terresacree)

 

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle newsletter bimestrielle, confidentielle et GRATUITE

Le site Demain l'Homme lui-aussi est GRATUIT ! Toutefois, pour nous soutenir, pour un surf plus fluide et surtout pour bénéficier de l'autorisation d'accès à toutes les zones clefs, naturellement réservées, pensez à adopter la version PREMIUM

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges ;o)

 

 

 

 





Auteur : Jeantrib - terresacree.org