M31 : Magnifique galaxie d'Andromède ! - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/05/2011 à 21h42 par Jacques.


M31 : MAGNIFIQUE GALAXIE D'ANDROMÈDE !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

 

Titre original : La galaxie d'Andromède observée comme rarement

 

En utilisant ses télescopes terrestres et spatiaux, l'Agence spatiale européenne est parvenue à fournir des prises de vue impressionnantes de la galaxie d'Andromède, une galaxie spirale géante et très semblable à la nôtre.

Décrite pour la première fois au XVIIe siècle, Andromède est la galaxie spirale la plus proche de notre Terre. Distante de 2,4 à 2,9 millions d'années-lumière, elle est ainsi l'une des rares visibles à l'oeil nu depuis notre planète. Pourtant, dans le spectre de la lumière visible, difficile de distinguer tous les détails des éléments présents dans le disque galactique.

Ce que l'on parvient à voir ne représente en fait qu'une partie des rayonnements électromagnétiques, comme l'explique Science et Avenir. Mais l'Agence spatiale européenne (ESA) dispose de bien d'autres moyens pour observer la galaxie : des télescopes spatiaux détectant les micro-ondes, les ultraviolets, les infrarouges mais aussi les rayons-X.

Ainsi, l'ESA est parvenue à obtenir d'impressionnantes observations de la galaxie d'Andromède révélant des particules de poussière de différentes températures, par exemple avec le satellite Planck qui détecte les micro-ondes.

Avec le télescope Herschel, qui observe les infrarouges, les astronomes ont repéré des poussières un peu plus chaudes qui signalent la présence dans la galaxie, de nouvelles étoiles aujourd'hui en pleine naissance. En revanche, avec le télescope XMM-Newton, ce sont de plus vieux astres qu'ils ont observés.

Depuis 2002, l'instrument spatial aurait d'ailleurs permis de révéler de nombreuses étoiles variables, dont certaines ont terminé leur vie en spectaculaires novae, selon Science et Avenir. Mais ce n'est pas tout, les ultraviolets permettent aussi l'observation d'étoiles très massives et très jeunes qui explosent généralement une dizaine de millions d'années-lumière après leur naissance.

En combinant toutes ces prises de vue, les astronomes sont alors capables d'analyser la galaxie spirale d'Andromède dans plusieurs longueurs d'ondes et par là même, de suivre le cycle entier de vie de ses étoiles.

Découvrez en vidéo (3'27") les impressionnantes observations de la galaxie d'Andromède en cliquant ci-dessous :

http://www.maxisciences.com/androm%e8de/esa-d-039-impressionnantes-observations-de-la-galaxie-d-039-andromede_art14301.html

 

Un article de la rédaction de Maxisciences

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Rédaction maxisciences.com

Source : www.maxisciences.com