Et si l'Univers était un hologramme rêvé par des pensées ? Et si seule la Conscience était DURABLE ?

Lyon : rucher observatoire de la qualité environnemental - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/03/2011 à 10h59 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Lyon : rucher observatoire de la qualité environnemental

 
Titre original : Un rucher observatoire de la qualité environnemental dans le 9eme
 

Lundi à 10h30, l'association Naturama installera une dizaine de ruches dans le 9ème arrondissement de Lyon, dans le petit Bois du Balmont, 18 rue des contrebandiers...

Financée par la Ville de Lyon et la Fondation Nicolas Hulot, cette initiative a pour objectif de détecter les dangers auxquels sont soumis les abeilles et d'identifier ainsi la qualité environnementale des villes.

L'analyse scientifique du miel collecté dans les ruches révèlera la quantité de pesticides, de métaux lourds et de HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques), contenus dans notre environnement.

Les abeilles domestiques, inclans pollinisateurs, butinent toutes sortes de végétaux (produisant, pollen, nectar ou encore miellat) sur un rayon de...

3 km autour de la ruche, ce qui permettra d'avoir une vision globale de la qualité environnementale de la ville de Lyon et ses alentours.

En effet, la réputation des abeilles en tant que bio-indicateurs n'est plus à faire : de nombreuses expériences réalisées depuis une quinzaine d'années sur le sujet sont toutes tombées d'accord sur le fait que les contaminants retrouvés dans les produits de la ruche sont indicateurs des éléments retrouvés dans l'air ou le sol.
 


 

Ainsi, l'augmentation de la pollution de l'environnement entraine un accroissement des polluants retrouvés dans le miel, les abeilles ou encore le pollen et les cires.

Ces dernières années ont vu fleurir nombre de ruches dans les agglomérations françaises. Mais pour en finir avec les préjugés de la qualité du miel des villes et du bien-être des butineuses dans nos grandes agglomérations, rien ne vaut des analyses poussées qui répondent à un protocole scientifique précis, défini par Naturama et un chercheur de l'école vétérinaire de Nantes, Madame L'HOSTIS.

Les échantillons prélevés seront donc envoyés au laboratoire d'analyse du CNRS de Solaize, afin de mesurer la qualité environnementale du clanur, et d'analyser les causes des décès d'abeilles.

Les résultats seront transmis à la Ville de Lyon, qui pourra ensuite décidé l'installation ou non de ruches supplémentaires afin de parfaire les résultats et d'obtenir une analyse globale des polluants détectés dans les miels de l'agglomération lyonnaise.
 

Lien corrompu. Pour accéder à l'article, cliquez ici
 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

 

Le site étrange qui dérange même les anges!

 

Auteur : Gérald Bouchon

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.