Loppsi 2: RSF inquiet du filtrage de l'internet - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/01/2011 à 15h08 par Mich.


LOPPSI 2: RSF INQUIET DU FILTRAGE DE L'INTERNET

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Loppsi 2: RSF inquiet du filtrage de l'internet

Loppsi 2: RSF inquiet du filtrage de l'internet

Reporters sans frontières s'est dit préoccupé du fait que le gouvernement français et le Parlement « semblent sourds » aux inquiétudes exprimées par la société civile sur une loi de sécurité intérieure connue sous le nom LOPPSI 2 et la menace qu'elle fait peser sur la liberté d'expression sur le net.

« Malgré toutes les critiques des groupes de la liberté d'expression et de certains législateurs et en dépit de rapports indiquant que les systèmes de filtrage de l'Internet sont inefficaces, ce projet de loi progresse de manière régulière, sans grands changements qui sont nécessaires pour protéger les libertés en ligne, » s'est indignée l'Ong, dans un communiqué diffusé jeudi.

Reporters sans frontières réitère, à cette occasion, son appel pour élimination de l'article 4 de ce projet de loi, dans lequel les autorités auraient le pouvoir de « filtrer et de bloquer le contenu pornographique et pédophile sans se référer à un juge ».

Ange Bleu, une ONG française qui lutte contre la pédophilie, a elle-même affirmé que LOPPSI 2 utilise la protection des enfants comme un « cheval de Troie en ligne » et a décrit le projet de loi comme « inefficace », « contre-productif » et » dangereux », a rappelé RSF.

L'Ong est également « préoccupée » par deux autres articles du projet de loi, arguant qu'il « n'y a aucune garantie de la confidentialité des sources des journalistes à l'article 23, qui permettrait à la police d'utiliser les logiciels espions à distance sous la supervision d'un juge d'instruction pour obtenir des informations à partir d'ordinateurs à l'insu des personnes visées ».

L'article 2, qui rend le vol d'identité passible d'emprisonnement ou d'une amende, constitue, selon elle, une « menace pour l'utilisation généralisée des pseudonymes et à la création de profils visant à caricaturer ».

Pour RSF, l'adoption de cette loi constituerait une « grave violation de la Constitution, de l'article 11 de la Déclaration universelle des droits de l'homme et de la jurisprudence ».

Signez la pétition contre la Loppsi 2 (données confidentielles)

2764 signatures à ce jour!

N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial

Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE!

Deviens vite lanceur d'alerte

Le site étrange qui dérange même les anges!





Auteur : donnetonavis.fr

Source : www.donnetonavis.fr