Les tortues nous donnent des leçons - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/08/2014 à 09h38 par Bras07.


LES TORTUES NOUS DONNENT DES LEÇONS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les tortues nous donnent des leçons

 


 

Les tortues existent depuis plus de trois cents millions d'années. Est-ce à dire que l'intelligence est un cadeau empoisonné ?

 

Au cours de l'évolution, la sélection naturelle et les mutations aléatoires ont donné aux lignées animales les moyens de survivre dans des milieux hostiles.

Il leur est toujours nécessaire, selon l'expression populaire, "de manger et de n'être pas mangées". Nous savons maintenant que certains animaux, les corbeaux par exemple, "savent" compter jusqu'à cinq et plus. Il nous paraît que cela a suffi à assurer leur survivance.

Un des éléments qui nous distingue des autres animaux, c'est notre fantastique puissance intellectuelle. Sa progression foudroyante au cours des derniers millions d'années est vraisemblablement reliée à la croissance de la masse de notre cerveau. Tout au long de l'évolution, on le voit progressivement croître de 400 à 1 400 grammes.

Aujourd'hui, notre capacité à élaborer des théories complexes comme la physique quantique ou la relativité d'Einstein nous permet de reproduire des résultats d'expérience de laboratoire avec des précisions fantastiques. Les désaccords entre les théories et les observations sont inférieurs à une partie dans un milliard !

Plusieurs scientifiques : Albert Einstein, John Wheeler et d'autres se sont dits sidérés par cette capacité de notre esprit à comprendre les lois de la nature.

Mais la question se pose : dans le cadre de l'évolution biologique, à quoi peut nous servir une telle faculté ? À quel besoin répond-elle ?

Un premier fait nous frappe. Nous avons la plus mauvaise note au palmarès de la faculté de vivre en harmonie avec la nature.

Nous sommes sans doute l'espèce la plus saccageuse, la moins adaptée à perdurer dans la biosphère.

En même temps, nous sommes celle qui bat tous les records des prouesses intellectuelles.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Hubert Reeves, publié par lepoint.fr et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Pensez à adopter la version PREMIUM
pour un surf plus intuitif et surtout un accès direct à toutes les zones clefs naturellement réservées

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Hubert Reeves

Source : www.lepoint.fr