Les serpents géants menacent d'étouffer la Floride - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/11/2009 à 23h22 par Jacques.


LES SERPENTS GÉANTS MENACENT D'ÉTOUFFER LA FLORIDE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les serpents géants menacent d'étouffer la Floride

Information sélectionnée par Jacques

Les autorités de l'Etat de Floride, aux Etats-Unis, tirent la sonnette d'alarme face à la prolifération des serpents géants. Boas et python sont originaires d'autres continents, mais adaptés à leur nouvel environnement, y compris en ville. Les ouragans Andrew (1992), et Katrina (2005) les auraient aidé à s'échapper des animaleries.

C'est un accident mortel, en juillet dernier, qui a provoqué la prise de conscience des autorités. Une fillette de deux ans est morte étranglée par un python birman de plus de trois mètres de long. Depuis, les études menées démontrent que les serpents géants venus d'autres continents, semblent apprécier le climat de la Floride.

Les immenses zones marécageuses de cet Etat, dont certaines bénéficient de la tranquillité des parcs nationaux, comme les Everglades, constituent une zone de reproduction idéale pour ces serpents importés d'Afrique, d'Asie, ou d'Amérique du sud. Leurs couleurs naturelles se fondent dans la végétation locale et ils montrent des capacités d'adaptation qui permettent à certains, comme les pythons africains, de se plaire même en zone urbaine.

L'étendue de leur régime alimentaire leur permet de ne pas trop faire la fine bouche et de se nourrir de proies très variées. L'étude de l'estomac de certains spécimens fournit tout un bestiaire de la Floride : chauves-souris, écureuils, lézards, iguanes etc. Même les alligators, jusqu'ici rois des marais, en font les frais. La prolifération de ces serpents géants menace du coup la faune locale, qui compte certaines espèces fragiles.
LIBERES PAR L'OURAGAN KATRINA

S'ils représentent une menace potentielle pour l'Homme, comme le montre l'accident de juillet, ils ne sont pas plus dangereux que les alligators. Les attaques restent rares, mais la plus grande prudence est recommandée.

Selon certains experts, les envahisseurs se seraient abattus sur l'Etat à cause des ouragans : Andrew, en 1992 et Katrina, en 2005, ont durement touché l'Etat. Ils ont détruit des animaleries, permettant ainsi à des individus de s'échapper. D'autres spécialistes incriminent les propriétaires privés, qui se débarrassent d'animaux vite devenus encombrants.

Face au fléau, les autorités s'avouent impuissantes. Les serpents géants sont particulièrement féconds et peuvent se déplacer sur d'énormes distances pour trouver leur nourriture. Leur population est déjà évaluée à plusieurs dizaines de milliers d'individus.

Pour en savoir plus sur la situation planétaire