Les scientifiques ont-ils découvert une nouvelle particule élémentaire? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/04/2011 à 13h13 par Tanka.


LES SCIENTIFIQUES ONT-ILS DÉCOUVERT UNE NOUVELLE PARTICULE ÉLÉMENTAIRE?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les scientifiques ont-ils découvert une nouvelle particule élémentaire?

 
PHYSIQUE - La communauté est partagée entre doute et excitation...
De notre correspondant à Los Angeles

De la pénicilline à la radioactivité, l'histoire des sciences est pavée de découvertes accidentelles. Dans le cas de l'équipe du Fermilab, les chercheurs pourraient avoir découvert une particule élémentaire inconnue, alors qu'ils en chassaient une autre. Ils vont annoncer leurs résultats ce mercredi soir mais leur papier, déjà publié, fait beaucoup jaser.

Ils ne revendiquent pas encore officiellement une découverte.

Pour l'instant, ils en sont au stade de l'anomalie inexpliquée. Après avoir procédé à de nombreux tests dans leur accélérateur de particules, ils sont parvenus à diminuer l'incertitude statistique à moins de 0,25%. D'autres tests seront nécessaires, notamment dans l'accélérateur concurrent du CERN à Genève.
«Personne ne sait ce que c'est»

L'équipe du Fermilab cherchait à prouver l'existence du fameux Boson de Higgs, le Graal de la physique des particules, qui permettrait d'expliquer l'origine de la masse. En fracassant des rayons de protons et d'antiprotons l'un contre l'autre, ils ont à plusieurs reprises obtenu ce qui semble être le résidu d'une particule inconnue.

«Personne ne sait ce que sait. Si c'est confirmé, cela serait la plus importante découverte en physique des particules depuis 50 ans», lâche Christopher Hills, membre du Fermilabs (qui n'a pas participé à l'expérience) au New York Times.

Est-ce une nouvelle particule, qui permettrait d'avancer sur le terrain de l'unification des lois de l'infiniment grand et de l'infiniment petit? Une nouvelle force de la nature, qui viendrait s'ajouter à la gravité et à l'électromagnétisme? «Non et non», répond Tommaso Dorigo, qui travaille au CERN et au Fermilab, dans un long billet.

Selon lui, de nombreuses alternatives peuvent expliquer ces résultats surprenants, et les scientifiques n'ont pas encore épuisé les tests contradictoires. La quête continue.

 

Un article de Philippe Berry , publié par 20minutes

 

Nous aider

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : 20 minutes.fr

Source : www.20minutes.fr