Compte-rendu de l'A.G. du 29 décembre 2020 de l'association Terre sacrée (parce qu'on la ma$$acre !)

Les scientifiques lèvent le voile sur le mystère des dinosaures au long cou - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/03/2013 à 12h25 par pam.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Les scientifiques lèvent le voile sur le mystère des dinosaures au long cou

 

Des chercheurs de l'Université de Bristol viennent de découvrir comment les grands dinosaures supportaient la charge de leur cou gigantesque.

Selon leurs observations, le secret de leur résistance résiderait dans des os creux au niveau de cette région du corps

Parmi les plus grandes bizarreries allant à l'encontre des lois de l'évolution, se trouve le cou des sauropodes.

L'encolure de ces dinosaures mesure près de quinze mètres, soit six fois plus longs que celle d'une girafe...

Autant dire qu'il s'agit là d'un record ! Les spécimens ont même été parmi les plus grands à avoir foulé la terre.

Interrogé par LiveScience Michael Taylor, paléontologue des vertébrés à l'Université de Bristol en Angleterre souligne avec humour : "Ils étaient vraiment stupidement, absurdement surdimensionnés".

Et d'ajouter : "Nous sommes habitués à penser que les éléphants sont grands, mais les sauropodes atteignent 10 fois la taille des éléphants.

Ils étaient de véritables baleines à pattes".

Comment ces géants de la nature ont-ils réussi à survivre et surtout comment sont-ils parvenus à supporter leur cou démesuré ?

L'équipe de Michael Taylor s'est penché sur la question et a découvert le secret de leur résistance, à savoir des os creux au niveau de cette région du corps.

Pour en arriver à une telle conclusion, les scientifiques ont étudié l'anatomie de tout un florilège d'animaux actuels mais surtout fossiles.

Parmi ces derniers, l'attention des chercheurs s'est portée particulièrement sur le Paraceratherium, un mammifère présentant un cou de 2,5 mètres, l'Arambourgiania, un reptile volant dont le cou dépassait les 3 mètres et les plésiosaures, reptiles marins dont le cou pouvait atteindre plus de 7 mètres.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Maxime Lambert, publié par maxisciences.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Maxime Lambert

Source : www.maxisciences.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter pam
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.