Les rhinocéros pourraient disparaître d'Afrique du Sud dans quatre ans - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/03/2012 à 21h36 par Mich.


LES RHINOCÉROS POURRAIENT DISPARAÎTRE D'AFRIQUE DU SUD DANS QUATRE ANS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les rhinocéros pourraient disparaître d'Afrique du Sud dans quatre ans

 

Dans quatre ans, les rhinocéros pourraient avoir totalement disparu d'Afrique du Sud. Un scénario inéluctable si le pays ne parvient pas à lutter plus efficacement contre le braconnage intensif de l'espèce menacée

Si le braconnage continue de décimer les rhinocéros à son rythme actuel, l'espèce aura disparu d'Afrique du Sud d'ici quatre ans, alerte Karen Trendler. Surnommée "Maman rhino" après avoir pris soin de 200 petits rhinos à Pretoria, cette spécialiste sud-africaine des soins vétérinaires d'urgence ouvrira bientôt les portes d'un orphelinat pour accueillir les bébés dont les mères ont été tuées. Elle mène en ce moment une campagne pour récolter des fonds en faveur de cet orphelinat.

"Je déteste être alarmiste ou envisager le pire, mais si le braconnage continue à ce rythme, dans les prochains mois, la population de rhinocéros va baisser et nous assisterons à son extinction, certains disent en 2015", rappelle-t-elle à l'AFP.

"Nous en sommes seulement aux trois premiers mois de l'année, et il y a déjà 109 tués. Cela nous met tous tellement en colère", explique Karen Trendler.

Le braconnage n'a cessé de s'intensifier ces dernières années. Il est de plus en plus organisé. Récemment, quatre braconniers infiltrés dans le parc national Kruger, la plus grande réserve animalière d'Afrique du Sud, ont été arrêtés. Le pays amplifie sa lutte, en déployant des centaines de soldats notamment. Mais la demande en cornes de rhinocéros est de plus en plus importante.

"Avec la croissance économique en Asie, les gens ont plus d'argent pour acheter des soins de médecine traditionnelle et la croyance dans les vertus de la corne contre le cancer est malheureusement en vogue", déplore Karen Trendler.

"Il faut ajouter à ça l'aspect le plus sinistre de l'affaire qui consiste à faire des stocks en prévision de l'extinction de l'espèce, ou du moment où la population de rhinocéros chutera faisant monter le prix des cornes", explique-t-elle.

Le refuge qu'elle s'apprête à créer doit être installé dans la réserve de Mokopane, dans le Limpopo au nord du pays. Il sera doté d'une unité de soins intensifs, de couveuses, et sera surveillé par des caméras. Une fois soignés et suffisamment forts pour reprendre leur liberté, les petits rhinocéros retrouveront la vie sauvage.

 

Un article de maxisciences.com

D'autres articles scientifiques passionnants sur MaxiSciences

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : maxisciences.com

Source : www.maxisciences.com