Les restaurants Relais et Chateaux ne serviront plus de thon rouge - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/11/2009 à 17h45 par Jacques.


LES RESTAURANTS RELAIS ET CHATEAUX NE SERVIRONT PLUS DE THON ROUGE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les restaurants Relais et Chateaux ne serviront plus de thon rouge

Information sélectionnée par Jacques

Une bonne nouvelle !

Le thon rouge ne sera plus servi à partir de janvier dans les restaurants Relais et Châteaux, afin de protéger cette espèce menacée par la surpêche, annonce le réseau hôtelier international de luxe.

“Devant la suractivité dévastatrice de la pêche, destinée à répondre à une demande croissante”, les membres de l'association ont pris cet engagement le 17 novembre à l'occasion de son congrès à Biarritz, précise un communiqué.

Rappelant que “selon des experts scientifiques internationaux, les poissons auront disparu des océans entre 2040 et 2050″ et qu'en Europe, “la moitié des produits de la mer sont consommés dans les restaurants”, ces cuisiniers disent vouloir contribuer à la “sauvegarde du plus grand garde-manger de l'humanité: la mer”.

Outre le thon rouge, les cuisiniers ont décidé de ne plus servir d'espèces menacées et de les “retirer de leur carte progressivement au cours de l'année qui vient”.

Par ailleurs, ils s'engagent à s'approvisionner en produits de la mer durables (stock en bon état, taille de maturité sexuelle atteinte, technique de pêche respectueuse de l'environnement) et à communiquer leurs choix auprès des clients.

L'association compte 475 établissements, répartis dans 57 pays.

L'organisation internationale chargée de gérer la pêche du thon rouge (CICTA) a décidé à la mi-novembre de réduire le quota total de prises de 40% l'an prochain, les faisant passer de 22.000 tonnes actuellement à 13.500 tonnes, alors que certains écologistes réclament une interdiction totale.

Pour en savoir plus sur la situation planétaire