Les refuges de la SPA débordent - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/08/2009 à 23h29 par Phil.


LES REFUGES DE LA SPA DÉBORDENT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les refuges de la SPA débordent

Une information sélectionnée par Phil'.

La crise a bon dos, on continue à jeter chiens et chats comme de vieux kleenex usagés, une fois qu'ils ont bien occupé et amusé les enfants depuis les fêtes de fin d'année jusqu'à la veille de prendre la route vers le soleil.

Route vers le soleil pour les maîtres, route vers l'enfer pour les autres. Les autres... il n'y a pas d'autre nom pour ces infortunés compagnons d'à peine une année.

Une fois devenus encombrants, que ce soit en termes d'espace et/ou de budget, allez hop, on ouvre la portière et on en parle plus!

Quel bel exemple pour les enfants que de leur inculquer ainsi le non respect du Vivant.

Si vous êtes témoin d'un abandon, merci de relever la plaque et de dénoncer, la SPA et la Fondation Brigitte Bardot se sont assez battus pour qu'on ne fasse pas bon usage de cette loi contre les abandons. (Art. 521-1 du Code Pénal).

Sophie Bordier | 17.08.2009

Les responsables de la SPA constatent que de nombreux maîtres ne viennent plus récupérer leurs animaux en fourrière. A cause de la crise, les cages sont pleines.

« J'ai rarement vu un été comme ça ! On constate une explosion du nombre d'animaux non récupérés en fourrière. Soit leurs propriétaires n'en veulent plus, soit ils se rendent compte qu'ils se passent très bien de leur animal disparu et ne font pas l'effort d'aller le chercher. En tout cas, c'est catastrophique.
» Responsable de la SPA de Vaux-le-Pénil, près de Melun, Michèle Boulet n'en revient pas.

« En ce moment, on approche des 180 chiens, ils sont deux ou trois par box et, chaque semaine, entre cinq et dix chiots nous arrivent de la fourrière. Les gens ne font pas stériliser leur chienne. Quand ils n'ont pas pu recaser les petits, ils les mettent dehors au moment du départ en vacances. Côté chats, on en compte 200, dont la moitié sont des chatons », soupire-t-elle.

Présidente de la SPA au niveau national, Virginie Pocq Saint-Jean confirme. « Cet été, on constate une augmentation très nette des animaux non repris dans les fourrières. »

Système D à Vaux-le-Pénil

Du coup, dans le grand refuge SPA de l'Essonne, à Chamarande, comme dans tous, salariés et bénévoles sont débordés.

Les abandons de chats et chatons sont si nombreux qu'une chatterie ouvrira spécialement ses portes, en octobre, pour 50 félins rêvant de jours meilleurs.

A Gennevilliers (Hauts-de-Seine), plus important refuge d'Europe avec 500 chiens et chats, on a surtout du mal à placer les animaux.

Le refuge d'Orgeval (Yvelines), lui, accueille aussi les animaux du Val-d'Oise, où il n'y a pas de SPA.

Et il est actuellement au maximum de sa capacité d'accueil : 250 chiens et 120 chats contre 200 chiens et 100 chats habituellement. « Nous demandons à tous ceux qui viennent nous voir pour abandonner leur animal d'être patients, sauf en cas d'urgence, de maladie... Les chenils sont pleins », se désespère l'une des responsables du refuge.

Face à la détresse des animaux, c'est le système D qui prime. « On a placé des chiens dans les cages de la pièce qui nous sert d'hôpital d'habitude, justifie-t-on à Vaux-le-Pénil.

Ils occupent aussi les sept box placés sous des tôles. Normalement, on ne les utilise pas l'été à cause de la chaleur. Là, il y a urgence et on arrose les tôles pour apporter de la fraîcheur... »

Refuges SPA d'Ile-de-France : Vaux-le-Pénil (01.60.56.54.60), Gennevilliers (01.47.98.57.40), Chamarande (01.60.82.32.93), Orgeval (01.39.08.05.08), Plaisir (01.34.89.05.47) et Hermeray (01.34.83.50.28).

© Le Parisien, 2009