Les pollinisateurs, agents de biodiversité - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/05/2010 à 19h15 par Frederic.


LES POLLINISATEURS, AGENTS DE BIODIVERSITÉ

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les pollinisateurs, agents de biodiversité

(...) Les abeilles, comme plusieurs autres pollinisateurs (papillons, coléoptères), jouent un rôle très important et souvent méconnu en matière de biodiversité.

Les pollinisateurs contribuent au succès de reproduction et donc de fructification des trois quarts des plantes à fleurs, dont les fruits et graines nourrissent plusieurs populations animales et humai­nes.

En cette Année internationale de la biodiversité, il est important de compren­dre qu'aucune espèce ne peut survivre seule, toutes sont interreliées.

Environ 50 % des grandes cultures alimentaires dont nous dépendons pour nous nourrir sont pollinisées par des abeilles.

Un monde sans pollinisateurs serait alors tout simplement méconnaissable!

À ce jour, 20 000 espèces d'abeilles ont été identifiées.

L'abeille domestique (Apis mellifera) est élevée dans des ruches fabriquées par les humains. Elles butinent sur une grande variété de fleurs.

Les abeilles indigènes ont, quant à elles, besoin de la diversité des écosystèmes pour s'alimenter de nectar et de pollen.

Certaines espèces vivent dans le sol, d'autres dans des petits tunnels à même le bois, et ont besoin de matériaux de construction pour fabriquer leur nid.

Mais le «syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles» guette.

En 2006, un apiculteur de Pennsylvanie a rendu publique la perte de plus de la moitié de ses ruches d'abeilles domestiques.

En 2007, un pic inquiétant de disparition d'abeilles, jugé catastrophique par les spécialistes, était cons­taté, menaçant la pollinisation de plusieurs cultures aux États-Unis.

Les services rendus par les abeilles sont estimés à environ 15 G$ par an aux États-Unis.

À ce jour, certains apiculteurs ont perdu 70 % à 90 % de leurs colonies.

Le «syndrome» a depuis été observé partout dans le monde, dans les colonies d'abeilles domestiques principalement, mais aussi dans des populations d'abeilles indigènes, lorsque ces dernières sont connues et suivies.

Des laboratoires d'entomologistes et des éleveurs cherchent depuis la cause de ce déclin, et plusieurs hypothèses sont examinées.

Certains pesticides sont soupçonnés de désorienter l'abeille adulte, de contaminer le pollen et l'eau dont les abeilles s'abreuvent.

La présence de virus et de parasites tel le Varroa destructor a aussi été corrélée avec l'effondrement de colonies.

Il y a urgence!

Le respect des formes de vie qui nous entourent doit se traduire par des actions concrètes et chacun de nous peut contribuer à la protection de l'environnement.

Voici quelques gestes simples :

- Identifiez ce que vous avez comme plantes qui attirent les pollinisateurs. Bonifiez en plantant ou en aménageant un jardin favorable aux pollinisateurs.

- Choisissez des plantes indigènes du Québec, dont des plantes offrant plus de nectar et de pollen qui les attireront tout au long des saisons.

- Protégez les espaces verts près de chez vous.

- En valorisant ces milieux naturels et en les préservant, vous créez des milieux de vie propices aux pollinisateurs.

- Informez-vous des enjeux. Impliquez-vous dans votre communauté et parlez-en.

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

Et, en cadeau ;-) :

Un camion transportant 7.000 ruches a été impliqué dans un accident de la circulation lundi près de Lakeville, dans l'Etat américain du Minnesota. Des équipes de secours ont dû utiliser des lances à incendie contre un essaim d'abeilles.

(...)

Les ruches abritaient environ 17 millions d'abeilles. On ignorait combien d'entre elles avaient pu s'échapper, mais plusieurs secouristes ont été piqués. Les sauveteurs ont essayé d'utiliser des lances à incendie pour les éloigner.

Source : ici





Source : www.journalmetro.com