Et si l'on découvrait une forme de vie extraterrestre émanant d'une civilisation technologique ?

Les plus vieilles moules de France en voie d'extinction - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/01/2010 à 22h36 par Jacques.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Les plus vieilles moules de France en voie d'extinction

Info sélectionnée par Jacques

Proclamée année de la biodiversité, 2010 devrait être propice à la protection des espèces menacées. Suivant cette logique, c'est cette même année que doit entrer en vigueur le plan national d'actions pour la sauvegarde de la Grande Mulette et de la Mulette perlière.

Enigmatiques, ces appellations désignent deux espèces de moules, remarquables par leur longévité exceptionnelle, estimée à plus de 150 ans pour la Grande Mulette et allant jusqu'à 200 ans pour sa congénère. Appelées « Margaritifera » (porteuses de perles), elles filtrent les particules en suspension et s'avèrent être de bons indicateurs de l'équilibre naturel.

Ces deux espèces de moules étaient autrefois largement répandues dans la plupart des cours d'eau européens. Ici, la Grande Mulette (Margaritifera auricularia).

Evoluant en aval des grands fleuves pour la Grande Mulette et en amont des rivières cristallines pour la Mulette perlière, toutes deux pâtissent de la forte dégradation écologique des rivières françaises. De fait, si une eau est déclarée potable avec un taux de nitrate inférieur à 50 mg par litre, la Mulette perlière est incapable de se reproduire si ce taux excède 1,6 mg par litre.

Constat éloquent, les deux espèces ne se reproduisent quasiment plus depuis des décennies.

Avec seulement une population subsistant en Espagne et trois en France, la Grande Mulette est la plus touchée et est classée par l'IUCN comme « En danger critique d'extinction ».

Source : Echo-nature

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Jacques
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (1) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par Lo le 07/01/2010 à 03h41

Proposition de préservation de cette vénérable espèce dans des eaux naturelles et vivantes, lagunages dynamiques, même en mare ronde diamètre 3 m, sous le grand cerisier, avec rangée d'abeilles au bar de la fontaine, générations de poissons rouges noirs blancs tachetés, escargots et insectes d'eau, 3 styles de libellules, grenouilles, crapauds - et parfois même héron hélas! ce micro-milieu aquatique ferait une bonne place à quelques belles moules d'eau douce sous les mousses de la chute d'eau, et bientôt un ruisseau reliant les points d'eau du jardin... Mais comment se procurer quelques spécimens sans déranger cette espèce menacée ?