Les plates-formes glaciaires de la péninsule antarctique fondent - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/02/2010 à 16h17 par Tanka.


LES PLATES-FORMES GLACIAIRES DE LA PÉNINSULE ANTARCTIQUE FONDENT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les plates-formes glaciaires de la péninsule antarctique fondent

Depuis 50 ans, les barrières de glace de la péninsule antarctique sont en régression. C'est ce que montre la première étude détaillée du trait de côte de l'Antarctique réalisée par une équipe américaine. Or ces barrières de glaces portent bien leur nom puisqu'elles retiennent les glaciers continentaux dont la fuite en mer provoquerait une montée des eaux.

La péninsule antarctique est l'extrémité du continent la plus éloignée du Pôle sud. C'est une des zones où les changements sont les plus rapides et son évolution pourrait être annonciatrice de l'évolution future de l'ensemble de l'Antarctique. L'U.S. Geological Survey (USGS) vient d'achever l'analyse du trait de côte de cette péninsule entre 1947 et 2009. Cette étude, qui vient de paraître dans la revue de l'U.S. Geological Survey, est la première à démontrer que les plates-formes glaciaires de cette zone ont globalement régressé sur cette période, et de manière plus importante depuis 1990.

Les plates-formes glaciaires sont une des particularités que l'Antarctique partage avec le Groenland et le Canada. Ces plates-formes se sont formées avec la création d'un glacier, par compactage de la neige sur de la banquise. Ces structures, appelées aussi barrières de glace, flottent sur les eaux et restent attachées à la côte. Elles forment des remparts qui retiennent les glaciers sur le continent.

Des remparts de glace battus en brèche

La rupture de ces plates-formes, comme ce fut le cas en 2002 (Larsen) ou en 2009 (Wilkins), risque de permettre aux torrents de fonte et aux glaciers de rejoindre la mer. Cette transition de la glace depuis les terres vers la mer provoquerait une élévation du niveau de l'océan.

La partie ouest de l'Antarctique à elle seule causerait une élévation d'environ 6 mètres, ce qui mettrait en danger les zones côtières très peuplées. Quant à l'hypothèse d'une fonte totale des glaces de l'Antarctique, elle engendrerait une montée des eaux de 65 à 73 mètres...

« Cette étude fait partie d'un projet de l'USGS plus important en cours qui, explique Jane Ferrigno de l'USGS, auteur principal de l'étude, pour la première fois, étudie en détail l'ensemble de la ligne côtière de l'Antarctique, et c'est important puisque la calotte glaciaire de l'Antarctique contient 91% de la glace de la Terre. La perte des plates-formes glaciaires est une preuve des effets du changement climatique. Nous devons être vigilants et observer et comprendre continuellement la façon dont notre climat change. »

Par Grégoire Macqueron - Source : futura-sciences.com


Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire