Les plantes ont la perception de leur rectitude ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/01/2013 à 16h20 par kannie.


LES PLANTES ONT LA PERCEPTION DE LEUR RECTITUDE !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les plantes ont la perception de leur rectitude !

 

Pour rester droites, les plantes doivent constamment s'adapter de manière active aux changements de leur environnement et à leurs propres modifications, comme l'augmentation de leur masse ou la modification de leur inclinaison. Ce mécanisme d'adaptation très efficace, appelé gravitropisme, est également d'une grande complexité et reste largement inconnu.

Mais des chercheurs de l'Inra viennent de montrer que les plantes ne peuvent pas maintenir leur droiture uniquement en percevant leur inclinaison par rapport à la gravité. Elles ont également besoin d'évaluer leur propre courbure.

Cette propriété, nommée proprioception, se retrouve également chez l'homme et l'animal et leur permet d'être conscients de leur forme et de leur mouvement.

Ces travaux sont très importants car ils ouvrent la voie à un modèle mathématique universel permettant de simuler et de modéliser les mouvements d'une immense variété de plantes et d'arbres.

Ce modèle très élégant montre que la forme finale de la plante et son mouvement dépendent d'un subtil équilibre dynamique entre, d'une part, sa sensibilité à la gravité et, d'autre part, sa sensibilité proprioceptive, c'est-à-dire la perception intrinsèque de sa courbure.

Cette avancée théorique est majeure pour plusieurs raisons. En premier lieu, elle confirme l'importance chez les plantes de la proprioception, capacité qu'elles partagent avec l'ensemble du vivant.

 

 

En second lieu, elle permet d'envisager une amélioration génétique sélective bien plus efficace qui permettrait aux cultures une résistance accrue aux évolutions et perturbations du climat.

Enfin, elle permet d'imaginer une productivité optimisée des arbres en sylviculture, grâce au contrôle de la rectitude des arbres qui est également liée à la qualité du bois.

Dans la perspective du changement climatique annoncé, on comprend mieux tout l'intérêt économique et écologique de ces recherches.

 

Un article de Elise Tabord, publié par www.rtflash.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Elise Tabord

Source : www.rtflash.fr