Les oubliés du réchauffement climatique - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/02/2010 à 16h56 par Tanka.


LES OUBLIÉS DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les oubliés du réchauffement climatique

Loin des débats politico-scientifico-diplomatiques sur le réchauffement climatique et la nécessité de changer nos habitudes, certains en subissent déjà directement les conséquences. Différentes espèces animales sont en voie de disparition, mais cela ne semble pas intéresser grand monde...

Espèces en danger : vivants du chaud...

Une récente étude de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature intitulée "Espèces et changement climatique" tire la sonnette d'alarme en communiquant une liste de 10 espèces animales en voie de disparition. En tête de liste figurent le koala, habitué des grands espaces australiens, et le renard polaire. Ils font partie des espèces animales qui subiront le plus lourd tribut du réchauffement climatique, entrainant par là même leur extinction pure et simple.

La tortue luth pourrait disparaître des côtes sud-africaines

Le koala australien souffre de plus en plus de malnutrition et bientôt d'inanition (de faim) dans la mesure où la base de son alimentation – feuilles d'eucalyptus – disparaît en même temps que le niveau de CO2 augmente.

La tortue luth, que l'on rencontre aussi sur les plages sud-africaines, doit quant à elle faire face à l'élévation du niveau des mers et à des tempêtes de plus en plus fréquentes pour cause de changement climatique, synonymes de destruction de son lieu de nidification. "L'élévation des températures amène à la réduction du nombre de mâles proportionnellement aux femelles", révèle l'étude.

... et du froid !

Les vivants des espaces polaires ne sont pas épargnés non plus par les changements climatiques. Le renard polaire doit endurer la disparition progressive de la toundra arctique qui constitue son terrain de chasse et de vie, cette fois encore en raison du réchauffement climatique. L'élévation des températures non seulement entraîne la floraison de nouvelles espèces de plantes dans la région mais transforme également la toundra en véritable forêt. Notre renard polaire ne peut alors que migrer de plus en plus au nord, vers le froid donc, pour espérer survivre.

D'autres espèces polaires sont menacées d'extinction à cause de la réduction de la neige et de la glace comme le phoque annelé ou le manchot empereur, vedette du film documentaire de Luc Jacquet, sorti en 2005.

Il est donc évident que des efforts doivent être faits dans ce sens pour protéger non seulement des vies animales mais aussi humaines. Le changement climatique, et avant tout les dangers qui en résultent, risque d'être le sujet de préoccupation principal du siècle à venir. Or, l'échec du dernier sommet climatique de Copenhague laisse présager le pire. Au revoir koala, renard polaire, tortue luth et autre manchot empereur ou est-il encore temps d'agir ?

Par David Courbet - Source : lepetitjournal.com

Pour en savoir plus sur Copenhague

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire