Les OGM : comment ça marche ? Quels sont les risques ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/03/2012 à 23h52 par Tanka.


LES OGM : COMMENT ÇA MARCHE ? QUELS SONT LES RISQUES ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les OGM : comment ça marche ? Quels sont les risques ?

 
A l'heure ou la culture de la pomme de terre génétiquement modifiée Amflora est autorisée en Europe, je me suis posé la question suivante sans arriver à y répondre : comment fonctionnent les OGM et quels risques engendrent-ils ? Voici donc un dossier dans lequel j'ai essayé de résumer de manière simple et vulgarisée l'enjeu des OGM.

1 - Définition d'un OGM

Un organisme génétiquement modifié (OGM) est un organisme vivant dont les caractéristiques génétiques initiales ont été modifiées de façon non naturelle par addition, suppression, remplacement ou modification d'au moins un gène. Les OGM sont utilisés principalement par l'industrie pharmaceutique (production de médicament) et agro-alimentaire (amélioration de la productivité agricole).

Intéressons-nous tout d'abord au gène, car on, parle ici de modification génétique, donc il est important de comprendre ce qu'est un gène.

Le noyau d'une cellule contient des chromosomes.

Les êtres vivants sont constitués de cellules.

Dans le noyau d'une cellule se trouve le génome, qui représente l'ensemble des chromosomes d'un organisme. Le chromosome est l'élément porteur de l'information génétique. Pour faire simple, un chromosome est constitué d'une sorte de pelote de laine, pelote constituée par une double hélice d'ADN enroulée.

Chaque brun de cette double hélice d'ADN est composée de 4 molécules, symbolisés par quatre lettre : A, G, C, T. Séquencer une molécule d'ADN, c'est définir l'ordre de succession de ces 4 lettres. Cette succession de lettre permet d'identifier un individu car il y en a tellement qu'une combinaison est unique. Seuls les vrais jumeaux possèdent un ADN identique, ce sont en réalités des clones naturels. Les gènes sont tout simplement des séquences d'ADN, on estime le nombre de gènes chez l'Homme à environ 30 000.

(...)

A - Altération du métabolisme

Lorsqu'on ajoute, supprime, altère ou modifie un ou plusieurs gène d'une plante, pour faire simple : lorsqu'on crée un OGM, on altère le métabolisme de l'organisme modifié. Cela signifie que l'organisme aura des propriétés différentes, certes c'était ce qui était souhaité lors de la modification génétique, mais considère-t-on toutes les conséquences de cet acte ? Prenons l'exemple du riz doré - ou Golden Rice.

Ce riz a été génétiquement modifié pour produire du beta carotène, précurseur de la vitamine A. La carence de cette vitamine provoque, particulièrement chez les enfants, des problèmes oculaires graves pouvant conduire à la cécité. Selon l'Unicef, un apport suffisant en b-carotène permettrait d'éviter le décès d'un à deux millions d'enfants par an à travers le monde.

Présenté comme un "bon" OGM, le riz doré n'en reste pas moins très critiqué : incertitudes scientifiques entrainant des risques sanitaires réels mais aussi moins de vitamine E présente dans le riz doré. Et oui la synthèse du b- carotène est induite à partir de la molécule GGPP, précurseur d'autres voies métaboliques essentielles conduisant à la synthèse de vitamine E notamment : une hausse du beta-carotène entraine de facto une baisse de la production de vitamine E. C'est cela l'altération du métabolisme : privilégié le développement d'une partie de l'organisme au détriment d'un autre.

Les chercheurs souhaitent aller beaucoup plus loin : améliorer le contenu en minéraux des plantes afin qu'elles puissent servir de sources pour les 14 minéraux nécessaires à l'alimentation équilibré des humains. En gros on nous proposera bientôt un riz capable de répondre à nos exigences énergétiques en matière minérale. Ce riz pourra-t-il encore s'appeler riz ? Si ce riz est beaucoup plus riche en minéraux, que contiendra-t-il en moins ? N'y-a-t-il pas d'autres solutions que ce dénaturement ?!

B - Des excès non mesurés

Reprenons l'exemple des cultures au Roundup, comme le soja. La plante est résistante, donc les paysans ne s'embêtent pas, au Canada et aux Etats-Unis, c'est par hélicoptère qu'ils déversent l'herbicide sur les cultures.

L'herbicide ne tue pas la plante, mais par contre il est "contenu" dans celle-ci, il ne se volatilise pas comme par magie, l'accumulation de Roundup dans les plantes est-elle nocive ?

Certainement, Monsanto, la firme qui produit le Roundup affirme que les cultures au Roundup permettent justement de moins utiliser d'herbicide, hors c'est faux, en Amérique du Nord le taux de Roundup présent dans les sols a clairement augmenté depuis l'apparition de ce type de cultures résistantes.

Cette concentration d'herbicides en excès est, comme tout excès, forcément néfaste pour l'environnement, et donc pour l'homme.

A savoir : le Roundup est un cancérigène avéré.

(...)

C - Pollution génétique : une sélection pas très "naturelle"

(...)

Le principe de la transmission verticale est simple : c'est des parents aux enfants. Pour les plantes par exemple, cela passe par le pollen. Si on prend l'exemple du colza dont le pollen se propage par le vent et les insectes. Le colza se croise facilement avec les adventices, que nous appelons communément "mauvaises herbes".

(...)

Les OGM sont sujets à débats sur de multiples aspects

Vous l'aurez compris, les OGM sont sujets à débats sur de multiples aspects. La compréhension de ces différents aspects est loin d'être évidente pour le grand public, c'est pourtant d'une opinion avertie que les OGM ont besoin, afin qu'on ne fasse pas n'importe quoi avec la génétique.

Certaines utilisations des OGM sont pourtant très utiles et sans risque pour l'humain et la nature. J'espère qu'après avoir lu cette page vous pourrez continuer vos recherches pour arriver à vous faire votre propre idée sur la question des organismes génétiquement modifiés.

Ces explications sur les OGM ont été inspirées en partie par une conférence de Christian Vélot sur les OGM, j'espère ne pas avoir trop écris d'erreur, car le jargon scientifique n'est pas ma tasse de thé par conséquent la vulgarisation de Mr Vélot fut d'une grande aide pour ma compréhension du sujet. J'ai pu grâce aux sources citées ci-dessous me forger une opinion sur les OGM, j'espère que vous pourrez en faire autant.
 

Un article d'Eco-revolution
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Eco-revolution

Source : www.eco-revolution.fr