Les oeufs de poules de batterie, c'est l'enfer. Et pourtant... - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/08/2011 à 23h36 par Mich.


LES OEUFS DE POULES DE BATTERIE, C'EST L'ENFER. ET POURTANT...

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les oeufs de poules de batterie, c'est l'enfer. Et pourtant...

 

Aujourd'hui, en France, 9 oeufs sur 10 proviennent de poules élevées en cage: quand «bas prix» rime avec «négation des besoins élémentaires de l'animal».

Avec une consommation moyenne de 250 oeufs par habitant et par an, soit plus de 15,5 milliards au total, la production d'oeufs est bel et bien devenue industrielle, loin de l'image d'épinal fermière que nous pouvons, parfois encore, en avoir. Comme de coutume, mise est faite sur la rentabilité, au détriment absolu des besoins élémentaires de l'animal et des risques sanitaires engendrés par tout élevage de masse.

Selon les dernières données, la France compterait, à elle seule, 46 millions de poules pondeuses sur son territoire, dont 37 millions qui ne verront jamais la couleur d'un ver de terre de leur courte existence. En effet, 9 poules pondeuses sur 10 vivent en cage, sur une surface ne dépassant guère celle d'une feuille A4.

Que faire pour stopper cette course à la production? Quelles sont les conséquences environnementales de ces élevages? Comment connaître la provenance des oeufs que nous achetons? Consommons-nous des oeufs de poules en batterie sans le savoir? Existe-t-il des alternatives à l'oeuf?

Beaucoup d'entre nous le savent désormais, il est aisé de savoir de quel type d'élevage proviennent nos oeufs, ceci en se référant simplement au chiffre (de 0 à 3), obligatoirement imprimé à même la coquille, et ce, quel que soit le lieu de vente, y compris les marchés.

0 = Œufs de poules élevées en plein air et selon les critères de l'Agriculture Biologique
1 = Œufs de poules élevées en plein air
2 = Œufs de poules élevées au sol (mais dans un hangar, sans accès à l'extérieur)
3 = Œufs de poules élevées en cage (batteries)

En tant que consommateur, nous avons donc le choix, et selon le principe de l'offre et de la demande, nous avons également la capacité d'influer sur les pratiques d'élevage que nous souhaiterions voir se développer et celles qu'il serait justifié de voir disparaître.

Impact environnemental de la filière «oeufs de batterie»

Un élevage «en batterie» peut compter jusqu'à 100.000 poules entassées dans un seul hangar. Dépourvu de source de lumière naturelle, l'éclairage y est totalement artificiel et intensif pour une optimisation du rendement. Ces conditions de vie extrêmes sont source de stress et de blessures pour les animaux, régulièrement soumis à des traitements antibiotiques, du fait de l'affaiblissement de leur système immunitaire.

Les quantités énormes de fumier générées sont une source conséquente de pollution pour les eaux souterraines, en raison du phosphore qu'il contient.

De plus, les poules de batterie reçoivent principalement une alimentation à base de soja OGM, importé des Etats-Unis et d'Amérique du Sud, ce qui ne fait qu'ajouter à l'empreinte écologique de ce type d'élevage.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer sur Source ou Lien utile

 

Un article de Morgane Gangnant, publié par suite101.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Morgane Gangnant

Source : www.suite101.fr