Les océans et les rivières : prochaines sources d'électricité aux Etats-Unis - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/10/2010 à 20h17 par Jacques.


LES OCÉANS ET LES RIVIÈRES : PROCHAINES SOURCES D'ÉLECTRICITÉ AUX ETATS-UNIS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

On a vu d'abord l'énergie solaire et éolienne. Maintenant, une nouvelle technologie fondée sur l'hydrocinétique promet de tirer de l'énergie du mouvement de l'eau et de devenir une source d'énergie aussi abordable et viable que les combustibles fossiles ou le nucléaire.

La compagnie Ocean Power Technologies (OPT), dont le siège est au New Jersey, s'attend à devenir la première aux États-Unis à générer de l'électricité pour le réseau de distribution américain en utilisant la force des vagues.

Si le projet avance comme prévu, OPT deviendrait aussi la première société du monde à fournir régulièrement de l'électricité tirée des vagues à l'usage du public.

"Nous sommes convaincus que nous avons ici une source incroyable d'énergie qui est bien plus concentrée, par exemple, que l'énergie éolienne", a dit M. George Taylor, fondateur et président d'OPT. "Nous avons tardé à quitter le starting-block mais nous pensons que nous jouerons un rôle très important dans le domaine de l'énergie renouvelable d'ici trois ans".

Les créateurs d'entreprise qui cherchent les moyens de tirer de l'énergie de la force dite "hydrocinétique" des vagues, des marées et des courants des océans et des rivières, démarrent leurs projets à petite échelle.

La société Hydro Green Power, qui dit être la seule, pour l'heure, à être autorisée par le gouvernement fédéral à utiliser la force hydrocinétique du fleuve Mississippi, n'a commencé qu'en août 2009 à vendre de l'électricité au réseau de distribution du Minnesota.

De son siège au Texas, elle capte le courant du fleuve en aval des écluses et des barrages là où il est le plus rapide.

Les turbines de Hydro Green Power, près d'un barrage hydroélectrique appartenant à la ville de Hastings (Minnesota), produisent assez d'électricité pour environ 70 maisons, sur la base de la consommation moyenne des foyers.

La compagnie prévoit de lancer plusieurs autres projets dans le centre et l'est des États-Unis, lesquels pourraient un jour fournir de l'électricité à des milliers d'autres.

Le premier projet commercial d'OPT, lancé à Hawaï en collaboration avec l'US Navy (l'armée de mer des États-Unis), devrait générer au départ assez d'électricité pour 40 foyers lorsqu'il sera opérationnel dans quelques mois.

La compagnie prévoit ensuite d'ouvrir une centrale utilisant l'énergie des vagues au large des côtes de l'Oregon qui fournira toute l'électricité nécessaire à 1 500 maisons.

Au début d'août, OPT est parvenue à un accord-cadre avec les groupes de citoyens et les agences fédérales et d'État impliqués dans le processus, première étape pour l'obtention du permis officiel qui lui permettra d'ouvrir dans l'Oregon une centrale utilisant l'énergie des vagues.

L'OPT pense que le permis lui sera accordé d'ici un an par la Federal Energy Regulatory Commission, l'organisme responsable de la réglementation des centrales électriques.
Pour l'heure, le gouvernement fédéral a déjà accordé environ 140 autorisations préliminaires à des projets hydrocinétiques aux États-Unis.

Les centrales hydroélectriques traditionnelles, qui se servent de barrages, produisent environ 10 % de toute l'électricité du pays.

Avec les nouvelles centrales qui utiliseront la force des vagues, des courants et des marées, l'hydro-énergie pourrait éventuellement réduire l'utilisation des combustibles fossiles qui contribuent au changement climatique, selon les responsables.
Une source d'énergie proche de chez soi

Contrairement au vent qui peut ou non être présent, les vagues sont constantes et prévisibles, a dit M. Taylor.

L'équipement attaché aux bouées flottantes utilisées pour capter l'énergie des vagues se trouve presque entièrement submergé et n'est pas visible, ce qui rend la technologie moins controversée que les éoliennes qui bloquent la vue, a-t-il ajouté.

Un autre avantage, selon M. Taylor, est le fait que l'énergie des vagues est captée près des côtes où la moitié de la population mondiale se trouve.

Une fois que le premier projet d'envergure sera opérationnel dans l'Oregon, dans deux ans, l'OPT prévoit de construire en 2013 une deuxième centrale plus grande au large des mêmes côtes.

La compagnie a déjà reçu deux dons d'une valeur totale de 3,5 millions de dollars du ministère de l'énergie des États-Unis pour mettre au point son système d'énergie hydrocinétique.

.../...

Pour lire la suite, cliquez sur "source de l'actualité"

Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.





Auteur : Karin Rives

Source : www.notre-planete.info