Les océans à l'ordre du jour de l'UNESCO - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/05/2010 à 18h47 par frederic.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les océans à l'ordre du jour de l'UNESCO

L'Unesco organise à Paris la 5ème Conférence mondiale sur les océans. Climat et biodiversité sont au menu des débats...

Ironie du calendrier, alors que le golfe de Louisiane est souillé par une marée noire sans précédent, l'Unesco organise à Paris la 5ème Conférence mondiale sur les océans. Du 3 au 7 mai, plus de 700 participants, venant de 80 pays, seront réunis autour de 3 thèmes : climat, biodiversité et gouvernance des océans.

Réfléchir ensemble aux impacts du réchauffement.

Le but de ce forum : réunir tous les acteurs concernés par les océans, les côtes et les îles.

François Gemenne, chargé d'études Climat et migrations à l'Iddri (Institut du développement durable et des relations internationales), interrogé par 20minutes.fr, explique que «chercheurs, ONG et surtout politiques seront réunis par l'idée commune d'améliorer la gestion des océans et des zones côtières. L'océan est un bien public mondial pour lequel il n'existe pas de mécanisme formel de l'ONU qui en organise la gestion, contrairement au climat ou à la santé. L'idée du forum est donc d'initier un lieu où les gens concernés peuvent réfléchir ensemble.»


Des enjeux humains majeurs

Et les sujets de réflexion sont nombreux.

Parmi eux, les impacts du changement climatique sur les océans.

«Il y a deux types d'impacts, explique François Gemenne. D'une part, la hausse du niveau des mers va entraîner une érosion et des inondations qui menacent l'existence même de certaines populations. Parmi les régions les plus peuplées du monde, on compte beaucoup de régions côtières et deltaïques, qui concentrent une grande vulnérabilité. La montée des mers met en péril les modes de vie et les ressources des habitants, qui devront s'adapter ou, à terme, se déplacer. D'autre part, la contamination des sols et des nappes phréatiques par l'eau salée posera des problèmes d'alimentation en eau et de reconversion de l'agriculture.»


Donner la parole aux petits Etats

Ce forum est donc l'occasion de concevoir des solutions, par un échange d'idées et d'expériences entre les Etats les plus susceptibles de devoir s'adapter.

L'occasion de redonner la parole aux petits Etats insulaires qui n'ont pas été entendus à Copenhague ?

Pour François Gemenne, dans ce forum «on est débarrassé des problèmes de rapports de force entre Etats. Même si aucune décision ne sera prise à l'issue de ce forum, il est très utile pour faire progresser les idées et sensibiliser la communauté internationale.»


Une gouvernance nécessaire des océans

A l'issue du forum, des recommandations aux gouvernements seront publiées, ainsi qu'une déclaration finale qui alimentera les négociations sur le climat et la biodiversité dans les prochaines conférences de l'ONU.

Un forum qui tombe à pic pour François Gemenne : «La marée noire en Louisiane souligne bien les enjeux énormes qui pèsent sur les océans et sur la gouvernance de la biodiversité. Ce sont beaucoup d'activités qui sont menacées par cette marée noire : tourisme, pêche, etc. Il faut imposer le thème des océans et du droit de la mer dans les discussions sur le climat et la biodiversité.»

Par Audrey Chauvet

Source : 20minutes.fr

Information recueillie par Frédéric

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter frederic
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr