Les nouvelles technologies nous polluent ! C'est ce que pense le psychiatre Christophe André - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/06/2018 à 14h20 par Jacky.


LES NOUVELLES TECHNOLOGIES NOUS POLLUENT ! C'EST CE QUE PENSE LE PSYCHIATRE CHRISTOPHE ANDRÉ

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les nouvelles technologies nous polluent ! C'est ce que pense le psychiatre Christophe André

 

 

 

Qui est Christophe André ? Un médecin psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne, à Paris, professeur à l'université Paris-X. Sa particularité, la méditation de pleine conscience.

Il nous donne son avis éclairé sur les nouvelles technologies qui envahissent notre quotidien, objets connectés, smartphones, écrans d'ordinateur, tablettes, etc.

 

 

Il nous rappelle que ces technologies nous ont été imposées, que nous n'avons pas choisi, que nous ne les avons pas demandées mais qu'elles sont là, à grand renfort de publicité. On nous les présente toujours comme une avancée, un progrès, sans jamais nous montrer l'envers du décor.

 

 

Et le décor n'est pas radieux. Des études ont montré que les enfants qui passent beaucoup de temps devant la télé ou les écrans, dessinent moins bien que les autres et ont tendance à prendre du poids.

 

 

Consommation, sexe et violence sont le quotidien de tous ces accrocs aux écrans ! Triste constat montrant à quel point ils sont loin de la réalité de la vie.

On se doutait bien que la technologie allait tomber dans le sordide. En voilà ici un exemple par le jeu vidéo sur le thème des agressions sexuelles en réalité virtuelle.

Le psychiatre Christophe André ne dénigre pas pour autant la technologie, mais plutôt l'usage qui en est fait, la "soumission" qu'elle génère dans ses applications diverses. Que ferons-nous sans écrans, sans GPS ?

 

 

Pour lui, ce sont nos sociétés d'abondance et de gaspillage qui ont transformé nos comportements, non sans impact sur notre santé. La durée de vie des humains s'est allongée mais reste à savoir si la santé physique et mentale l'accompagne ! Ceci est moins sûr.

 

 

Alors que la technologie aurait dû nous faciliter la vie, elle nous rend dépendant d'informations souvent virtuelles ou inutiles, matraquant notre cerveau de futilités tout en nous détournant de choses simples et essentielles.

 

 

Christophe André nous apprend même que les cadres de Facebook protègent leurs propres enfants de ce monde d'écran en les plaçant dans des écoles particulières ! Ces mêmes cadres nous vendent ce qu'ils considèrent finalement comme dangereux. Les dirigeants de l'agroalimentaire mangent forcément bio et les pharmaciens se soignent sans chimie ! Nous autres sommes bien bons pour leur business.

 

 

Le jardin bio de Michelle Obama
à la Maison Blanche

 

Nous devons décrocher de cette drogue que sont les écrans. A l'hôpital où il exerce, le psychiatre pratique, avec ses patients, la méditation en pleine conscience, dont les effets sur le cerveau et la santé sont sans appel.

 

 

Je me souviens d'un temps pas si lointain où le bus scolaire passait devant chez moi. Les enfants se parlaient, chahutaient, certes c'était bruyant, mais ils se racontaient ce qu'ils avaient fait. Aujourd'hui, le bus passe toujours, il n'y a plus de bruit. Je vois les gamins les yeux fixés sur leur écran; ils ne se parlent plus ou se montrent ce que les autres ont fait.

 

 

Au Japon, pays envahi de technologies, les jeunes ont de moins en moins de désir. Ils vivent dans un monde virtuel et semblent déconnectés d'une réalité essentielle qui fait que l'homme est homme. Le goût à l'effort aurait disparu, comme si le cerveau se laissait bercer, guider et contrôler par les machines omniprésentes.

 

 

C'est ce qui pourrait bien pendre au nez de nos civilisations numérisées si l'on n'y prend pas garde.

 

 

Un livre est paru aux éditions Albin Michel, "notre cerveau n'a pas fini de nous étonner". Ouvrage passionnant, éclairant sur les nouvelles découvertes de fonctionnement de notre cerveau, avec les contributions de Boris CYRULNIK, neuropsychiatre et éthologue (effet de résilience), Pierre BUSTANY, chercheur à l'Université de Caen (neurones miroirs), Jean-Michel OUGHOURLIAN, psychiatre à l'Hôpital Américain de Neuilly et professeur de psychologie à La Sorbonne (le mimétisme), Christophe ANDRE, psychiatre (effets de la méditation), Thierry JANSEN, chirurgien, psychothérapeute (neuroplasticité).

Notre cerveau est plastique, c'est à dire qu'il peut se reconstituer à tout âge. Il est également social et programmé pour l'empathie.

 

 

Christophe André nous met donc en garde contre les pollutions psychiques, particulièrement contre la publicité qu'il considère comme "un vol de notre vigilance"

L'omniprésence de la technologie conditionne notre environnement, notre cerveau et fatalement nos comportements et nos relations. Nous n'aurons bientôt plus rien à faire puisque les objets connectés, les robots, l'intelligence artificielle le feront à notre place.

 

 

Cette passivité nous conduira à une telle dépendance technologique, que nous en perdrons notre créativité. Notre capacité de choix et de décision en sera affectée. Assisterons-nous à une atrophie de nos neurones ? Allons-nous seulement nous en rendre compte puisque çà se passe à notre insu ?

 

 

En revanche, la technologie de pointe - et c'est là qu'elle est utile - en terme d'imagerie et d'analyse du cerveau humain, nous a permis de découvrir ces dangers par l'observation scientifique. Il est impératif de limiter l'utilisation des écrans et la technologie virtuelle qui l'accompagne si l'être humain veut conserver sa capacité créatrice et sa liberté de pensée.

 

 

Et surtout conserver son empathie. Christophe André nous en parle ainsi : « L'empathie est une capacité innée chez l'humain et de nombreux animaux, qui consiste à être capable, automatiquement, sans efforts particuliers ni compliqués, de ressentir dans quel état émotionnel se trouvent les personnes autour de nous : parce que nous sommes des humains, nos cerveaux savent lire et décrypter ce que ressentent les autres humains."

Derrière un visage humain, il y a une sensibilité, une histoire qu'il n'y aura jamais ni derrière un écran, ni derrière un robot. Un cerveau libre de tout conditionnement est capable de le lire !

 

Une actualité de Jacky,
relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

En ces heures de confusion,
perte de tous repères et
valeurs, découvrons
les 3 types d'Amitié

Les leurs ont été déchiquetés par les
bombes. Accueillons-les dignement,
jusqu'à la fin du massacre

Terre sacrée écrit au Président
Hollande : les semences anciennes sont-elles
-oui ou non- interdites en France?

 

 

 

 


.


.

 

 





Auteur : jacky - terresacree.org