Un clan discret de vils calculateurs, souvent connus, dirige le monde avec des algorithmes !!!

Les néonicotinoïdes nocifs pour les abeilles et... les nerfs de Bayer et Syngenta ! - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/04/2013 à 15h12 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les néonicotinoïdes nocifs pour les abeilles et... les nerfs de Bayer et Syngenta !

 

L'épineux débat sur le rôle (de plus en plus avéré) des pesticides de la famille des néonicotinoïdes dans la disparition de colonies d'abeilles a des effets secondaires divers sur ses acteurs. Du côté de l'industrie, et plus particulièrement de Bayer et Syngenta, les principaux fabricants de ces substances, on passe d'un lobbying généralement feutré à un lobbying beaucoup plus agressif, fait d'intimidations et de menaces.

Un rapport vient d'être publié par l'organisation Corporate Europe Observatory (CEO), dans lequel un suivi serré des différentes manoeuvres d'intimidation permet de se rendre compte de ce que ces industries sont capables de faire quand on dénonce leurs produits, fût-ce au nom de la santé publique. Edifiant !

La présentation des néonicotinoïdes et du contexte général des débats vous a été proposée dans cet article : Néonicotinoïdes, serial killers !. Fort de la convergence des résultats de nombreuses études sur la nocivité de ces pesticides, de plus en plus d'acteurs demandent donc leur interdiction. L'industrie n'apprécie pas, et donc réagit... férocement . Voici les lignes de force de leurs actions...

(...)

Les agriculteurs sont responsables. Bayer, dans une lettre adressée au commissaire Dalli, affirme que l'empoisonnement des abeilles par des pesticides est le résultat d'une utilisation inadéquate des produits. La responsabilité en incombe donc aux agriculteurs et non aux fabricants.

(...)

Pour une interdiction des néonicotinoïdes

La Commission européenne a proposé de suspendre pendant 2 ans certains usages des matières actives incriminées sur les cultures attractives pour les abeilles. Mais cette position assez minimaliste [1] n'a trouvé aucune majorité qualifiée lors du vote des 27 États-membres, le 15 mars dernier, notamment du fait de l'abstention de l'Allemagne qui protège ainsi sa puissante industrie chimique. La Belgique s'est positionnée en faveur de la suspension.

En l'absence de compromis entre la Commission et les États membres dans les 2 mois, la décision finale reviendra à la Commission européenne. Ce rapport apporte de nouveau éléments à ce dossier et plaide pour une interdiction plus forte encore que la proposition initiale de la Commission.

[1] Ces pesticides persistent dans les sols et sont ensuite transmis aux cultures qui suivent. Ainsi, les semis de céréales traités vont contaminer les cultures de moutardes implantées en fin d'été et dont la floraison automnale alimentera les ruchers.

 

Pour lire la totalité de l'article, cliquer ICI

 

Un article de Alain Geerts, publié par iew.be et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Alain Geerts

Source : www.iew.be

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.