Domination actuelle du Vivant: Ce n'est pas à un vieux singe du KGB qu'on apprend à faire la grimace

Les "modes et tendances" tuent la planète ! - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/02/2010 à 12h54 par Lo.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les "modes et tendances" tuent la planète !

Réflexion relayée par Lo


Pour la préservation de la planète, il faut abandonner le schéma économique traditionnel: il est grand temps de poser la question des "modes et tendances" qui alimentent la civilisation du gâchis et d'entamer une réflexion aprofondie sur le sélectif et le durable.

Yann Arthus-Bertrand en visite dans un collège pour avertir les enfants du danger du réchauffement planétaire.
- "Que peut-on faire?" demande ingénument une collègienne de 13 ans.
- "Vous voyez ce portable ? répond Y.A.B., il faut remuer 500 tonnes de terre pour en extraire les composants métal qui sont dans votre portable... alors ne le changez pas souvent !"

Pas un mot sur la mode vestimentaire qui est pourtant encore 100 fois plus gourmande en énergie, en matériau, plus néfaste concernant l'effet de serre, plus dispendieuse en eau potable. Ne savent-ils pas, ces collégiens, que chaque gadget, chaque accessoire de mode, chaque vêtement tendance qu'ils portent vit par définition l'espace d'une saison ?

Comment leur faire comprendre que les millions de jeans produits chaque année, achetés par nos pays riches et portés par les nantis, sont autant de mini-effets de serre reproduits à des millions d'exemplaires ? Le jean est emblématique de la mode vestimentaire de à nos pays privilégiés, mais on aurait pu tout aussi bien choisir les baskets, ou les tongs de l'été dernier, ces bouts de plastique "tendance" vendus parfois jusqu'à 700 € !

Comment expliquer aux parents, à leurs enfants que ces jeans déchirés, délavés, usés artificiellement cette saison, ne seront plus de mode demain, mais qu'entre-temps, ils auront généré des millions de champs de coton exploités jusqu'à épuisement des sols, des milliers de litre de pesticides enfouis dans les sols, des millions de kw pour charger des camions, transporter des containers, produire du textile, du tissu, le transformer, les assembler, les exporter, avec des denrées aussi rares que du pétrole et de l'eau potable pour les délaver, les teindre, les déchirer, avec en prime une augmentation significative du réchauffement de la planète !

Voici ce que l'on peut lire sur le site "Ecovegan:pour un commerce plus éthique:
"L'industrie du textile transforme les fibres naturelles et les assemble en tissus qui seront utilisés par les industries ou les artisans pour produire des vêtements, de l'ameublement, des revêtements divers. Cette industrie utilise des quantités énormes d'eau pour nettoyer la matière première et pour de nombreuses étapes de nettoyages ; la graisse, l'huile, les couleurs et les produits chimiques qui sont utilisées en grandes quantités lors de la production. .../...

L'homme transforme la nature de plus en plus et perturbe tous les écosystèmes à cause de cette accélération économique. Les grands équilibres sont menacés et l'avenir de l'humanité est peu prometteur. A cause de notre course à la production et à la consommation, nous avons déréglé notre planète : sa biomasse et son climat. Les effets environnementaux sont bien réels et leurs conséquences irréversibles sur la biodiversité sont donc à craindre.

Mais les enjeux politiques et économiques sont grands et il est difficile de mettre en place des actions. Au début de son existence, l'homme ne vivait que de cueillette. Ensuite, il a commencé à produire quelques outils. Ces outils ont permis l'émergence des premières civilisations. Celles-ci ont d'abord crée des empires. Au XVIème siècle, l'Europe s'est lancée à la conquête mondiale par la colonisation.

Au XXème siècle, elle a étendu son influence sur pratiquement tous les pays, sauf le Japon. Après la crise de 1970, dont l'un des facteurs était le pétrole, l'Amérique a pris le relais en implantant partout ses Mac Donald et son Coca-Cola.

Aujourd'hui les banques et les multinationales dirigent le monde. Cette volonté de domination entraîne des productions liées à un commerce international et demande des quantités d'énergies énormes par le transport, les industries, la fabrication d'objets, l'habitat, l'agriculture et l'élevage intensif.

Toutes ces activités humaines émettent dans l'atmosphère, dans les terres, dans les mers et les fleuves des substances extrêmement dangereuses pour l'environnement et donc pour toute la planète."

La mode fascine des générations d'êtres humains, des enfants aux adultes, du nanti au plus démuni, chaque individu à peine sorti de la misère subissant, semble-t-il avec délectation, les démons du marketing et de la publicité. La machine à consommer est lancée: les panneaux relaient les affiches, les vitrines complètent les annonceurs, la télé en remet une louche, et les magazines suivent...

Pour lire la suite et la série d'articles de pamphlet quotidien sur le consumérisme et ses dérives, cliquer sur "lien utile"

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Lo
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.