Les mensonges des multinationales sur les animaux mutants - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/04/2010 à 21h27 par Jacques.


LES MENSONGES DES MULTINATIONALES SUR LES ANIMAUX MUTANTS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les mensonges des multinationales sur les animaux mutants

Les multinationales productrices d'OGM ne limitent pas leurs expériences aux végétaux génétiquement modifiés. Elles font aussi de la publicité autour des animaux mutants.

Les affirmations des multinationales sur les bienfaits des animaux mutants ou génétiquement modifiés, ne suscitent pas l'approbation de tout le monde. Ainsi de nombreuses associations contestent les dires des multinationales sur les animaux mutants.

Bien sur les multinationales ont des scientifiques pour confirmer leurs dires, mais c'est aussi le cas des associations ou des partis anti-OGM comme les Verts. Une chose est sure, la vision des multinationales est partielle et incomplète.

Un des objectifs des multinationales pratiquant des modifications génétiques sur des animaux d'élevage consistent à accélérer énormément la vitesse d'engraissement des animaux fournissant de la viande ou du poisson, et la quantité de lait fourni par les races laitières.

Sur le papier cela semble très beau, mais d' un autre côté il faut savoir que les mécanismes naturels qui limitent la vitesse d'engraissement et la production de lait chez les animaux, ont une fonction bien précise, la préservation de la santé.

Une modification génétique diminuant significativement la capacité d'un animal à brûler des graisses, donc amplifiant ses chances de grossir rapidement, le rendra beaucoup plus vulnérable à l'obésité, au diabète et à d'autres pathologies.

Une bête dont les sécrétions de lait sont suractivées trop fortement, subit une destruction de son corps à cause de l'inflammation et la dégénérescence de certains de ses organes.

A quoi cela sert d'augmenter la productivité des animaux d'élevage, si cela les rend malades ? Jusqu' à preuve du contraire, consommer la chair ou le lait ou les oeufs d'une bête malade s'avère dangereux, voire suicidaire.

Les multinationales qui affirment qu'elles ont les moyens d'empêcher l'engraissement accéléré ou, la production démesurée de lait d'être préjudiciable pour les animaux ou les humains, grâce à des modifications génétiques, ne peuvent rien promettre.

Car chaque fois qu' un gène est modifié ou supprimé ou ajouté de manière artificielle, cela crée une réaction automatique et incontrôlée sur d'autres gènes. Les gènes de tous les êtres vivants sont reliés entre eux, il est donc impossible d'intervenir individuellement sur un gène, et de garantir qu'il n'y aura pas de graves réactions imprévues.

Certes les agriculteurs depuis plusieurs siècles, sélectionnent génétiquement leurs bêtes. Cependant leurs méthodes sont très différentes de celles des multinationales. Mélanger des gènes de taureau et de vache, ce n'est pas la même chose que mélanger du gène de taureau et de guépard.

En outre les conséquences des mélanges génétiques des agriculteurs traditionnels sont beaucoup moins fortes que celles des multinationales. Plus un être vivant subit un bouleversement génétique intense, plus ses gènes réagissent de manière violente et incontrôlable.

Les agriculteurs traditionnels mélangent les gènes d'animaux appartenant à la même espèce, tandis que les multinationales mélangent les gènes d'espèces qui peuvent être diamétralement opposées (l'araignée et la chèvre par exemple).

Les multinationales en obligeant des gènes normalement incompatibles à cohabiter, ne doivent pas s'étonner que les animaux génétiquement modifiés qu'elles créent se caractérisent par des mutations qui échappent à tout contrôle.

Si la consommation d'animaux transgéniques s'avère franchement risqué pour le consommateur, pourquoi des multinationales essaient de produire un maximum d'animaux mutants. ?

Peut-être simplement par cupidité, les multinationales produisant des OGM ne seraient pas les premières entreprises au monde à se laisser aveugler par l'appât du gain, elles ne font qu'imiter les fabricants de tabac qui pendant des décennies ont nié les ravages de la cigarette.

Je ne conteste pas la possible utilité des techniques permettant le mélange des gènes de vache avec du gène de grenouille, ou de serpent, ou de lion ... . Je souligne juste le fait que les modifications génétiques sont soumises au principe de la roulette russe, que chaque mutation génétique artificielle ou naturelle d'un être vivant entraîne une ou plusieurs conséquences aléatoires.

Et que la consommation de la viande ou, de chair ou, du lait ou, des oeufs d'animaux génétiquement modifiés s'avèrent une aventure dangereuse. Il n'y a pas qu'avec les animaux transgéniques, que des problèmes préoccupants se posent, c'est aussi le cas avec les plantes génétiquement modifiées.

.../...


Pour lire la suite, cliquer sur "lien utile"

Source : saulot.blog.fr

Réflexion sélectionnée par Jacques

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........