Les Lundis sans viande: l'initiative fait boule de neige - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/03/2010 à 00h55 par Tanka.


LES LUNDIS SANS VIANDE: L'INITIATIVE FAIT BOULE DE NEIGE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les Lundis sans viande: l'initiative fait boule de neige

C'est à l'occasion de l'Expo Manger santé et vivre vert qu'a été lancée la semaine dernière la coalition québécoise des Lundis sans viande. Un petit geste qui se veut lourd de conséquences positives pour la santé des humains et de la planète.

Cette initiative mondiale à laquelle adhèrent l'Angleterre, la Belgique, la Hollande, le Brésil, la Finlande, Taïwan et l'Australie a démarré en 2006 au département de santé publique de l'Université John Hopkins, à Baltimore. On voulait alors conscientiser les gens aux problèmes de santé liés à la surconsommation de viande (maladies coronariennes, ostéoporose, cancers, cholestérol, etc.) en amenant le public à réduire sa consommation d'animaux de boucherie et de charcuterie de 15 %.

En 2009, l'aspect santé a été complété par l'aspect environnemental lorsqu'une étude datant de 2006 de la FAO (Fédération de l'agriculture de l'ONU) a indiqué que l'élevage d'animaux de boucherie contribuait à 18 % des émissions de gaz à effets de serre de la planète, soit 5 % de plus que celles générées par l'automobile.

Réduire l'empreinte écologique

Par cette action citoyenne entérinée par de nombreux organismes, écoles, restaurants et personnalités internationales (Paul McCartney, Yoko Ono, Gwyneth Paltrow, Al Gore, Kate Moss, David Suzuki) et québécoises (Laure Waridel, Louise Lambert-Lagacé, Jacques Languirand, Frédéric Back, Anne Dorval, Sophie Faucher, Georges Laraque, etc.) on vise à réduire l'empreinte écologique de notre alimentation et les ris­ques pour la santé par une réduction de notre consommation de viande.

La porte-parole de Manger santé et vivre vert, la nutritionniste Anne-Marie Roy, elle-même végétalienne convaincue, croit que des initiatives aussi simples que les Lundis sans viande peuvent avoir un effet majeur sur nos habitudes de consommation et sur notre bien-être. «Ce genre de mouvement est très populaire parce qu'il est mondial et que le changement de style de vie se fait en douceur, à raison d'une seule journée par semaine. Pourtant, il a un grand impact, puisque si tous les Québécois cessaient de manger de la viande une journée par semaine, c'est deux millions de tonnes de gaz à effet de serre par année qu'on sauverait! Sans compter les effets sur notre mieux-être et sur celui des animaux.»

Pour y parvenir, il suffit de modifier ses recettes favorites à base de viande : chili sans viande, pâté chinois aux lentilles, soupe minestrone aux légumineuses, pâtes aux légumes rôtis, sandwichs à l'hummus, riz aux noix rôties et légumes verts, tofu sauté et nouilles asiatiques, etc.

Par Anne Desjardins - Source : cyberpresse.ca

Information recueillie par Tanka.

Albert dit : Rien ne peut être aussi bénéfique à la santé humaine et augmenter les chances de survie de la vie sur terre que d'opter pour une diète végétarienne.

Pour en savoir plus sur la situation planétaire