Les jouets truffés de produits toxiques (60 millions de consommateurs) - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/11/2009 à 14h32 par Tanka.


LES JOUETS TRUFFÉS DE PRODUITS TOXIQUES (60 MILLIONS DE CONSOMMATEURS)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les jouets truffés de produits toxiques (60 millions de consommateurs)

Information recueillie par Tanka.

Des métaux lourds dans les maquillages pour enfants, des phtalates dans des jouets en plastique, du formol dans des jouets en bois : sur quelque 66 articles de noël testés par le magazine de consommation, près de la moitié contenait des produits toxiques...

Le magazine 60 millions de consommateurs est parti d'une liste de produits toxiques mis à l'index par la réglementation européenne ou par des études scientifiques sérieuses. Et a entrepris de passer à la loupe une sélection de 66 jouets qui figurent en bonne place dans les linéaires de Noël.

Parmi les molécules recherchées figurent six phtalates dont trois sont considérés comme reprotoxiques (susceptibles de perturber la reproduction), le formol (classé cancérogène par le Centre international sur le cancer), les colorants azoïques (qui peuvent générer des substances cancérogènes en se dégradant), des conservateurs sources d'irritations et d'allergies, et des métaux lourds comme l'antimoine, l'arsenic, le baryum, le cadmium, le chrome, le plomb, le mercure et le sélénium.

30 jouets toxiques sur 66.

Bref, un joli cocktail de substances toutes aussi dangereuses les unes que les autres, et que 60 millions de consommateurs a retrouvées dans près de la moitié des jouets passés au crible. Jouets en plastiques, poupées et déguisements, jouets en bois, peintures et peluches et surtout, les maquillages et tatouages : le magazine a épinglé 30 des 66 jouets testés, en raison de la présence de "substances chimiques à risque" dans leur composition.

Compte tenu de ces résultats, le magazine appelle à un renforcement des contrôles indépendants, et à une clarification de la réglementation afin, notamment, que les cosmétiques et maquillages puissent être considérés comme des jouets.

Gilles Halais, avec agences

Pour en savoir plus sur la situation planétaire