Les internautes invités à faire ami-ami avec les gorilles - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/09/2009 à 22h47 par Jacques.


LES INTERNAUTES INVITÉS À FAIRE AMI-AMI AVEC LES GORILLES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les internautes invités à faire ami-ami avec les gorilles

Information sélectionnée par Jacques

En cette "Année du gorille", l'Ouganda a lancé ce samedi le site "Friend a gorilla" qui permet aux internautes de suivre le quotidien d'un gorille et de sa famille dans les montagnes ougandaises. En faisant payer un dollar par an l'incursion virtuelle, le gouvernement ougandais entend générer des revenus pour la protection du gorille et dynamiser le tourisme dans la région.

Avis aux amateurs de sites de socialisation. Compter parmi ses amis un vrai gorille des montagnes ougandaises est désormais chose possible grâce au site Friend-a-gorilla ("Deviens ami avec un gorille"). Imprégnée des concepts de la télé-réalité, l'idée de « Friend a gorilla » est simple : donner à voir un animal sauvage, le gorille, dans son environnement naturel, la forêt, et ce, 24H/24.

Une incursion virtuelle en forêt ougandaise réalisée grâce à la maîtrise des nouvelles technologies de l'information et de la communication, notamment l'installation de multiples caméras dans la « forêt impénétrable » de Bwindi, dans le sud-ouest de l'Ouganda, où se trouvent les gorilles.

« Parce que nous ne pouvons satisfaire physiquement la demande existante pour voir ces gorilles, nous avons décidé de recourir à la technologie pour amener ces gorilles dans le salon des gens à travers le monde » explique à l'AFP Moses Mapesa Wafula, directeur exécutif de l' Autorité ougandaise pour la faune, UWA. Résultat : un simple clic suffit pour ajouter l'ami gorille à vos contacts Facebook et Twitter.

Outre la finalité altruiste revendiquée, l'initiative « Friend a gorilla », qui fait payer le voyage virtuel un dollar l'année, remplit un double objectif : financer la protection du gorille, espèce en voie de disparition, et dynamiser l'industrie touristique engendrée dans la région par la présence du primate.

En tant que première attraction touristique ougandaise, le gorille des montagnes attire en effet bon nombre de touristes. En 2008, quelque 600 000 amateurs se sont rendus spécialement en Ouganda pour voir les gorilles, achetant chacun un permis à 500 dollars. Une manne financière importante, notamment pour les populations locales, touchant 20% des recettes sur l'entrée des parcs nationaux.

A ce jour, sur une population totale estimée à 720 gorilles des montagnes, l'Ouganda compte 340 de ces primates, les autres étant répartis dans les parcs voisins du Rwanda et de la République Démocratique du Congo. Le gouvernement ougandais entend bien accroître le nombre de gorilles sur ses terres. Le lancement de « Friend a gorilla » pourrait l'y aider.

Consultez le site Friend-a-gorilla