Couvre-feu ? Rouge à lèvres de première nécessité; livres et chaussettes non essentiels! Où va-t-on?

Les incidences spectaculaires du réchauffement climatique en Arctique - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/12/2012 à 19h12 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Les incidences spectaculaires du réchauffement climatique en Arctique

 

L'édition 2012 de l'Arctic Report Card met en évidence les incidences spectaculaires du réchauffement climatique en Arctique, qui ont donné lieu à de nombreux records de fonte cette année.

Selon ce rapport compilé par l'Administration américaine pour les océans et l'atmosphère (NOAA), en collaboration avec des équipes internationales de scientifiques (AMAP, CAFF, ARCUS) de nombreuses observations font état de changements d'une ampleur et d'une portée considérables, poussant le système environnemental de l'Arctique à se transformer.

Les changements dans la couverture de glace de mer, dans la couverture neigeuse, les glaciers et la calotte glaciaire du Groenland réduisent la surface globale de réflectivité, et les vastes surfaces blanches et brillantes reflétant la lumière du soleil d'été sont, peu à peu, remplacées par des surfaces plus sombres, comme l'océan ou la terre, qui absorbent les rayons du soleil. Ces conditions accroissent la capacité à emmagasiner la chaleur au sein du système Arctique, ce qui accentue la fonte - un cycle qui s'auto-renforce.

Nous parvenons ainsi à la conclusion qu'il est très vraisemblable que des changements majeurs continuent à se produire dans l'Arctique au cours des années à venir, notamment compte tenu des projections indiquant un réchauffement persistant de la planète.

Un deuxième point clé dans le Report Card 2012 relève que les changements dans l'environnement marin de l'Arctique affectent les fondements du réseau alimentaire, à la fois dans les écosystèmes terrestre et marin.

Faits saillants du rapport:

- Record de surface neigeuse et de glace de mer en juin et septembre resp.

- Allongement de la saison de végétation, verdissement de la toundra et accroissement de la biomasse aérienne. En dessous de la toundra, sommets records de températures du pergélisol dans l'extrême nord de l'Alaska.

- Durée de fonte record de la calotte glaciaire du Groenland, avec un rare épisode de fonte de presque toute l'étendue de la calotte glaciaire en juillet.

- Poussée phytoplanctonique massive en dessous de la glace de mer estivale.

 

 

Un article de Florent Breuil, publié par mediaterre.org et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Florent Breuil

Source : www.mediaterre.org

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.