Les frères Bogdanov : "Révélations avant le Big Bang" - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/08/2013 à 11h40 par Fred.


LES FRÈRES BOGDANOV : "RÉVÉLATIONS AVANT LE BIG BANG"

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les frères Bogdanov : "Révélations avant le Big Bang"

 

Les frères Bogdanov publient un nouvel ouvrage sur les révélations de la "mission du satellite Planck".

Le cliché vient couronner un siècle de recherche. Le satellite Planck a rapporté, au printemps, une image d'une précision inégalée de la lumière la plus ancienne émise par l'Univers. Il s'agit d'un document exceptionnel : il nous ramène 13,8 milliards d'années dans son passé, 380 000 ans après sa naissance issue du Big Bang. Une explosion d'une telle intensité qu'elle a laissé une «trace» décelable.

Prolongeant leurs travaux de recherche, les frères Bogdanov partagent les enjeux révolutionnaires de ces découvertes dans leur nouvel ouvrage "Le mystère du satellite Planck". Un voyage dans le temps et l'espace où se mêlent les grandes questions existentielles de l'Humanité : comment l'Univers a-t-il été créé ? Est-il dû au hasard ? Qu'y avait-il avant ?

Que révèle ce fameux cliché rapporté par le satellite Planck ?

Grichka Bogdanov : Désormais, la théorie en cours depuis plusieurs décennies, qu'on appelle le modèle standard est validée : l'Univers est né d'une fantastique explosion originelle. Mais il y a aussi de stupéfiantes révélations sur l'Univers avant le Big Bang.

En quoi ces images sont-elles «mystérieuses» ?

G.B. : Sur cette cartographie de Planck où l'on voit l'Univers juste après sa naissance, on détecte des anomalies, et une surprenante dissymétrie entre l'hémisphère nord et l'hémisphère sud de cette cartographie. Le Nord serait plus froid que le Sud. Celle-ci ne correspond à rien de ce que la science actuelle peut expliquer, qui «casse» l'homogénéité de cet Univers.

 

 

Pour Igor et moi, il n'y a guère de doute, il s'agit des traces résiduelles de ce qui existait avant le Big Bang. Les chercheurs de l'Agence spatiale européenne (ESA) expliquent ainsi sur leur site qu'il «est parfaitement possible que l'Univers ait connu une phase avant le Big Bang». Ils ajoutent aussi que « l'Univers à grande échelle n'est pas vraiment celui qu'on attendait ». Nous arrivons donc aux frontières de nos connaissances actuelles.

A quoi ressemblerait cet Univers ?

Igor Bogdanov : 380 000 ans seulement après le Big Bang, l'Univers est parfaitement réglé, il obéit à des lois physiques très précises. Or ces lois sont elles-mêmes soumises à des règles chiffrées, immuables et immatérielles, comme le chiffre Pi, sans lequel notre monde ne pourrait exister.

Selon nous, ces propriétés mathématiques existaient avant que le Big Bang ne donne naissance à la matière. La matière et l'énergie (lumière, gravitation) n'existe pas avant ce Big Bang. Comme il existe un code génétique qui préexiste à la naissance d'un être vivant cette «ère de l'information» serait constituée d'un code cosmologique, Il est si précis que cela conduit à penser que l'Univers n'est pas né par hasard.

Ces données sont-elles vérifiables à plus ou moyen terme ?

Igor Bogdanov : Oui, désormais nous avons deux instruments à notre disposition. Le satellite Planck tout d'abord, qui nous offre une trace visible, une manifestation de cet état informationnel de l'avant Big Bang. Il a encore beaucoup de secrets à révéler, nous n'en sommes qu'à la première étape. Les responsables de la mission Planck devraient fournir une deuxième publication des résultats de la mission, en 2014.

Le CERN, l'accélérateur de particules européen, est l'autre instrument à disposition des scientifiques. Il a quasiment mis à jour en 2012 le fameux Boson de Higgs, derrière lequel on court depuis des années. Cette particule est engendrée par le « champ de Higgs », un champ « scalaire » qui ne peut exister qu'avant le Big Bang. C'est donc la manifestation physique d'une source non physique.

Nous sommes donc à l'aube d'une quasi-révolution de monde scientifique, avec des bouleversements très importants dans les années à venir.

 

Un article de Direct Matin, publié par directmatin.fr et relayé par SOS-planete

 

 

« Nous ne défendons pas la Nature... Nous SOMMES la Nature qui se défend ! » Michel Tarrier

Pied à Terre : il était une fois... l'Homme ! (Humour ?)

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Direct Matin

Source : www.directmatin.fr