Les feux de forêt en Californie ont pollué une partie des Etats-Unis - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/09/2009 à 22h43 par Jacques Dusens.


LES FEUX DE FORÊT EN CALIFORNIE ONT POLLUÉ UNE PARTIE DES ETATS-UNIS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les feux de forêt en Californie ont pollué une partie des Etats-Unis

Information sélectionnée par Jacques

Du 26 août 2009 à début septembre 2009, un incendie colossal a ravagé les forêts du nord de Los Angeles (Californie, ouest). Les conséquences ne furent pas seulement locales : un nuage de pollution a traversé d'ouest en est les Etats-Unis.

Cet incendie, l'un des plus important dans l'histoire des Etats-Unis, a détruit en quelques jours près de 65 000 hectares de végétation dans la forêt nationale d'Angeles, une réserve naturelle de 265 222 hectares à 30 km au nord de Los Angeles. Mais ce sont aussi deux pompiers qui ont perdu la vie, sur les 4 800 mobilisés au plus fort de la crise. Près d'une centaine de bâtiments ont été ravagés par les flammes et plus de 10 000 personnes ont été évacuées.

A ce titre, ces feux de forêts sont les neuvièmes plus importants en Californie depuis 1933. Le combat contre ceux-ci fûrent particulièrement difficiles à cause des reliefs escarpés, des canyons...

Cet incendie déclaré d'origine criminelle n'a pas seulement touché la forêt nationale d'Angeles mais aussi une partie des Etats-Unis ! En effet, les immenses panaches de fumée issus de la combustion de la végétation contiennent du monoxyde de carbone, un gaz incolore, inodore mais très toxique à forte concentration. Celui-ci a été observé à plus de 8,3 km d'altitude dans l'atmosphère grâce à la sonde atmosphérique infrarouge du JPL (SARI) à bord du satellite Aqua de la NASA.

Une animation de la NASA, mise à jour régulièrement, montre comment le monoxyde de carbone s'est propagé à haute altitude à l'ensemble des Etats-Unis. Sous l'effet de la chaleur et du vent, en quelques jours il est observé au sud de la Californie, au dessus du Nevada et de l'Utah. Les jours suivants, le panache s'est déplacé vers l'est, traversant Denver (Colorado) le 31 août, le sud-est du Texas le 1er septembre et atteignant les côtes du Golfe de Louisiane le 2 septembre.

En se déplaçant vers l'est, ce nuage de monoxyde de carbone peut polluer significativement l'air comme en témoignent les villes de Salt Lake City et Denver. Des études précédentes exploitant des données similaires ont montré l'impact des feux de forêts distants sur la qualité de l'air de Houston et d'autres villes.