Les farines animales font leur grand retour dans l'alimentation des poissons (vidéo) - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/06/2013 à 20h21 par kannie.


LES FARINES ANIMALES FONT LEUR GRAND RETOUR DANS L'ALIMENTATION DES POISSONS (VIDÉO)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les farines animales font leur grand retour dans l'alimentation des poissons (vidéo)

 

Les farines animales avaient été interdites après le scandale de la vache folle dans l'Union Européenne. Bruxelles considère qu'il n'y a plus de risque sanitaire et les autorise à nouveau dans l'alimentation des poissons d'élevage.

Attention ! Dès samedi, les poissons d'élevage ont pu changer d'alimentation et être nourris... avec des farines animales.

Interdites depuis 2001 dans l'Union Européenne, celles-ci font leur grand retour. Mais au passage, elles changent de nom pour ne pas réveiller les mauvais souvenirs liés au scandale de la vache folle.

Désormais, il faut parler de protéines animales transformées, protéines composées de sous-produits de volailles et de porcs propres à la consommation humaine (alors que les anciennes farines animales étaient composées de sous-produits d'animaux impropres à la consommation).

Pour comprendre le changement, un petit retour en arrière s'impose. A la fin des années 1990, l'Union Européenne interdit les farines animales pour les ruminants (vaches, moutons...) en raison des risques de contamination par l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), plus communément appelée "maladie de la vache folle".

En 2001, cette interdiction s'étend à tous les animaux de consommation : poissons, porcs et volailles inclus. Résultat, le nombre de cas d'ESB dans l'UE passe de 2.167 en 2001 à seulement 45 en 2009, selon l'Organisation mondiale de la santé.

 

 

Une décision "conforme aux avis scientifiques récents"

En février, la Commission européenne décide d'autoriser de nouveau les farines animales dans l'alimentation des poissons d'élevage et autres animaux de l'aquaculture. Une décision "conforme aux avis scientifiques les plus récents selon lesquels le risque de transmission d'ESB entre animaux non-ruminants est négligeable", du moment qu'il n'y a pas de cannibalisme, a souligné la Commission dans un communiqué.

En revanche, cette mesure "améliore la durabilité à long terme du secteur de l'aquaculture, car ces protéines animales transformées pourraient être un substitut précieux aux farines de poisson, qui sont une ressource rare", met en avant Bruxelles.

 

 

L'union Européenne réfléchit donc déjà à étendre la mesure aux volailles et aux porcs.

Pour protester, il livre du poisson frais au ministère de l'Agriculture

Pour protester, le président de Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan, a symboliquement livré du poisson au ministère de l'Agriculture vendredi.

"Le gouvernement s'est couché complètement. C'est une démission totale des autorités publiques. On sait que c'est dangereux et on cède. Cela montre bien qu'on ne maîtrise plus rien", a-t-il protesté. "Nous avons remis du poisson frais à l'accueil du ministère, comme ça M. Le Foll pourra en manger une dernière fois", a ajouté le parlementaire.

 

 

Un article édité par Anne-Claire HUET, publié par hlci.tf1.fr et relayé par SOS-planete

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Ralliez le Cercle des Anciens ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Anonymous : avec Monsanto, les hackeurs prennent la situation à coeur ;o) (video)

Notre page officielle Facebook - Nos actualités sur votre mobile via Twitter

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

  Hier, 6062 visiteurs !!!

 





Auteur : Anne-Claire HUET

Source : lci.tf1.fr