Les Etats-Unis misent sur les biocarburants et le charbon pour diminuer leur dépendance énergétique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/02/2010 à 18h29 par Michel95.


LES ETATS-UNIS MISENT SUR LES BIOCARBURANTS ET LE CHARBON POUR DIMINUER LEUR DÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les Etats-Unis misent sur les biocarburants et le charbon pour diminuer leur dépendance énergétique

Les États-Unis encouragent le recours aux biocarburants et au charbon propre dans le cadre de leur stratégie visant à accroître leur indépendance énergétique et à poser les bases d'une nouvelle économie basée sur l'énergie propre.

Le 3 février, lors d'une réunion d'un groupe de gouverneurs d'État des deux grands partis politiques, le président Obama a annoncé toute une gamme de mesures, notamment une norme révisée de carburant renouvelable, des incitations financières pour les exploitants agricoles produisant des cultures de biomasse, une stratégie de promotion et de commercialisation du secteur des biocarburants, et un nouveau groupe de travail interministériel chargé de faire avancer les technologies de captage et de stockage des émissions de gaz carbonique (CO2) des centrales électriques au charbon.

« Je pense que nous devons voter une loi globale sur l'énergie et le climat.

Elle fera de l'énergie propre une énergie rentable, et la décision prise par d'autres pays en ce sens donne déjà à leurs industries un avantage en matière de création d'emplois et de technologies propres », a déclaré le président aux gouverneurs.

« Mais même si vous ne croyez pas en la menace du changement climatique », a-t-il ajouté, « les investissements dans les emplois et dans les entreprises d'énergie propre sont une bonne chose pour notre économie.

Réduire notre dépendance vis-à-vis du pétrole étranger est une bonne chose pour notre sécurité.

Nous ne pouvons pas nous permettre de faire du sur-place alors que le reste du monde va de l'avant ».

La recherche de sources nationales d'énergie

L'une des mesures porte révision de la norme de l'Agence pour la protection de l'environnement (EPA) relative aux carburants renouvelables, afin de relever le volume annuel de production de certains biocarburants et d'augmenter la quantité totale de carburant renouvelable utilisé pour les transports.

La norme prévoit que la production de biocarburant passera de 11,1 milliards de gallons (42 milliards de litres, chiffre de 2009) à 36 milliards de gallons (136,3 milliards de litres) d'ici à 2022, dont 21 milliards de gallons (79,5 milliards de litres) de biocarburants avancés - ceux qui ne sont pas à base de maïs ou ceux à base d'algues qui émettent moitié moins de gaz à effet de serre que l'essence ou le gazole.

L'augmentation du recours aux carburants renouvelables permettra de réduire la dépendance vis-à-vis du pétrole de plus de 328 millions de barils par an et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de plus de 138 millions de tonnes par an d'ici à 2022.

Pour la première fois, certains carburants renouvelables devront montrer qu'ils réduisent les émissions par rapport aux carburants - essence et gazole - qu'ils remplacent pour être considérés comme remplissant les normes volumétriques.

D'ici à 2022, cette nouvelle norme devrait relever les revenus des exploitants agricoles de 13 milliards de dollars et stabiliser les prix à la consommation.

Incitations et stratégies

Dans le cadre de cette annonce, le ministère de l'agriculture (USDA) a dévoilé un nouveau Programme d'aide aux cultures de biomasse (BCAP) qui offrira des incitations aux exploitants agricoles et aux propriétaires de ranches et de forêts qui investissent dans la biomasse afin de la transformer en énergie.

La biomasse est un matériau organique tel que le bois ou d'autres plantes.

« Les installations qui produisent du carburant renouvelable à partir de la biomasse doivent être conçues, construites et exploitées » a déclaré Tom Vilsack, ministre de l'agriculture.

« De plus, le BCAP stimulera la production de biomasse, ce qui profitera aux producteurs et produira le matériau nécessaire pour générer une énergie propre et réduire la pollution carbonique. »

Le programme verse déjà des paiements de contrepartie à ceux qui offrent de la biomasse à des fins de collecte, de récolte, de stockage ou de transport vers les installations de traitement homologuées.

.../...

Source : Notre-planete.info

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

Info recueillie par Michel95

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........