Les enfants consommeraient beaucoup de dioxyde de titane - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/03/2012 à 13h37 par Fred.


LES ENFANTS CONSOMMERAIENT BEAUCOUP DE DIOXYDE DE TITANE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les enfants consommeraient beaucoup de dioxyde de titane

 

Une étude internationale met le doigt sur plusieurs faits avérés sur l'utilisation du colorant E171 : les enfants en consomment beaucoup et une partie de ce produit serait à classer dans les nanoparticules.

Les colorants ne sont pas à la fête. Après les colorants azoïques, en voix de disparition à cause de l'étude de Southampton et les caramels E150c et E150d accusés d'être carcinogènes dans le coca-cola, c'est au tour du blanc E171, le dioxyde de titane, de faire l'objet d'une étude de consommation.

Le dioxyde de titane est très utilisé en cosmétique, il entre dans la composition de nombreux dentifrices et crèmes de soins et crèmes solaires.

Mais c'est dans les gommes à mâcher et les confiseries qu'il poserait un problème. Des produits très consommés par les enfants, ce qui avec leur faible poids, augmente sensiblement le ration de TiO2 ingéré par kg/jour.

L'étude précise que les produits étudiés amènent à une dose de 0.0013 to 340 mg par repas mais que les enfants en ingéreraient 2 à 4 fois plus que les adultes.

 

 

Autre souci : la taille des particules. Selon les auteurs, 36% du TiO2 utilisé dans l'alimentaire a une taille inférieure à 100 nanomètres, le seuil au dessous duquel une particule est classée en nano-particule.

A cette dimension, bien inférieure à celle de la cellule humaine, elle est susceptible de pénétrer dans l'organisme humain, d'autant plus que la Titane est un métal suspecté, comme l'aluminium, de toxicité.

Une rapport de 2011 de l'AFSSAPS évoquait la possibilité pour les nanoparticules de TiO2 de passer à travers la peau :

”Ces résultats ne permettent pas de conclure de façon définitive à une absence de pénétration cutanée in vivo chez le mini-porc du fait de la présence de NPs de TiO2 non enrobées et de particules de TiO2 submicroniques (300-500 nm) dans les ganglions inguinaux. Il conviendrait donc de quantifier la quantité disponible dans les ganglions inguinaux et de clarifier les mécanismes de pénétration”.

De son côté, le CIRC a classé en 2007 le TiO2 en catégorie 2B : cancérogène possible pour l'homme (il juge que les observations concernant le cancer chez l'animal peuvent s'appliquer également aux personnes exposées aux poussières de dioxyde de titane au travail).

 

Un article de boulangerie-patisserie.net

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.boulangerie-patisserie.net