Les éleveurs de taureaux craignent la fin de la corrida - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/03/2011 à 20h23 par Tanka.


LES ÉLEVEURS DE TAUREAUX CRAIGNENT LA FIN DE LA CORRIDA

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les éleveurs de taureaux craignent la fin de la corrida

 
Quito - L'inquiétude grandit chez les éleveurs de taureaux de combat en Equateur où cette industrie est menacée par un référendum proposant aux Equatoriens d'interdire la mise à mort d'animaux en public, signant la fin de corridas réputées dans toute la région.

Une trentaine de grandes "ganaderias" (élevages) et plusieurs centaines de petits éleveurs sont sur le qui-vive depuis que les autorités ont confirmé la date du 7 mai pour ce référendum qui divise la société.

Souhaitée par le président socialiste Rafael Correa, l'interdiction de donner l'estocade dénaturerait profondément la tradition de la corrida, héritage de la culture espagnole importée par les Conquistadors et encore populaire en Equateur, au Pérou, en Colombie, au Venezuela et au Mexique.

Dans les ganaderias à flanc de montagne et de volcan des provinces andines, où sont élevés 6.000 taureaux à près de 3.000 mètres d'altitude, les professionnels comme Cristobal Roldan Cobo assurent que déjà les difficultés ne manquent pas. Eleveur depuis 30 ans et à la tête d'un cheptel de 240 taureaux de combat, il possède l'un des élevages les plus réputés du pays, Santa Coloma, mais ne vend pas plus d'une douzaine de taureaux par an.

Un ou deux seulement finiront dans les arènes de Quito lors de la Feria de Jesus del Gran Poder, en décembre, ou celle d'Ambato (120 kms au sud de Quito), en Mars, les plus prestigieuses, pour une valeur de 8.000 dollars, mais le reste, assure-t-il, est "bradé".
 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : portalangop.co.ao

Source : www.portalangop.co.ao