Les eaux usées de Gaza menacent aussi Israël - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/09/2009 à 18h57 par Tanka.


LES EAUX USÉES DE GAZA MENACENT AUSSI ISRAËL

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les eaux usées de Gaza menacent aussi Israël

Information recueillie par Tanka.

Les agences d'aide de l'ONU et du monde entier disent qu'Israël doit relâcher son blocus de la bande de Gaza pour permettre des réparations urgentes aux systèmes d'adduction d'eau et d'égouts.

Dans un appel conjoint, les institutions disent que les risques sanitaires et environnementaux menacent non seulement Gaza mais également Israël.

Plus de 50 millions de litres d'eaux usées ou partiellement traitées se déversent chaque jour dans la mer depuis Gaza en raison du manque de stations d'épuration.

L'aquifère transfrontalier est réduit et les eaux usées remontent à Gaza et en Israël.

Une crue subite meurtrière

Selon l'ONU, 10.000 Gazaouis environ n'ont pas accès à un réseau de distribution d'eau, tandis que 60% de la population d'1,4 million d'habitants ne reçoit l'eau que par intermittence.

La consommation d'eau dans la Bande est inférieure de deux tiers à celle des Israéliens vivant à quelques kilomètres seulement.

Israël et l'Egypte dans le côté sud ouest ont largement maintenu le bouclage de Gaza depuis une violente prise de contrôle du territoire par le groupe militant islamique du Hamas en 2007.

Israël dit qu'il tente d'affaiblir le Hamas, de faire cesser les attaques de roquettes contre des villes israéliennes et de récupérer le soldat israélien Gilad Shalit, capturé et emmené à Gaza en 2006.

« La détérioration et l'effondrement des installations d'adduction et de traitement de l'eau à Gaza ne font qu'aggraver un déni déjà grave et prolongé de la dignité humaine dans la bande de Gaza » a dit le coordinateur humanitaire de l'ONU dans les territoires palestiniens, Maxwell Gaylard.

M. Gaylard et d'autres travailleurs humanitaires ont lancé cet appel lors d'une conférence de presse qui s'est tenue près d'un site de lagunage dans le nord de Gaza afin de mettre le problème en évidence.

En 2007, l'un de ces réservoirs de lagunage a débordé et cinq personnes ont été tuées par une crue subite d'eaux usées.

Les agences humanitaires disent que les bombardements israéliens de décembre et janvier ont aggravé une situation déjà mauvaise.

Les responsables israéliens n'ont pas réagi immédiatement à cet appel de jeudi dernier.