Les données du manque d'eau - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/08/2009 à 21h20 par Jacques.


LES DONNÉES DU MANQUE D'EAU

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les données du manque d'eau

Information sélectionnée par Jacques

L'eau douce ne représente que 2,5 % du volume d'eau sur Terre, dont les deux tiers forment les calottes glaciaires. Elle est très inégalement distribuée dans le monde : les pays en développement, majoritairement au Sud, sont les premiers touchés par la pénurie.

Plus d'un milliard d'êtres humains n'ont pas accès à de l'eau potable, dont 300 millions en Afrique subsaharienne. En outre, 2,6 milliards de personnes manquent d'installations sanitaires de base. Pour l'Unesco, « permettre l'accès de tous à une eau sûre et suffisante » constitue la condition indispensable à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement, définis en 2000.

Parmi les 27 mégalopoles mondiales, 18 bordent les océans, ce qui explique l'intérêt croissant pour les technologies de dessalement de l'eau de mer.

L'approvisionnement des villes en eau sera un enjeu majeur en 2030, lorsque 60 % de la population mondiale sera urbaine. En proportion du nombre d'habitants, l'accroissement des villes concerne à 95 % les pays en développement.

La pollution des cours d'eau et des nappes phréatiques aggrave la pénurie mondiale d'eau douce. Dans le monde entier, la protection des ressources en eau suppose un contrôle efficace des rejets industriels, agricoles et domestiques.

Près de 90 % de l'eau douce consommée dans le monde est consacrée à l'agriculture, explique la FAO, agence des Nations unies pour l'alimentation. Pas moins de 2 000 à 5 000 litres d'eau sont nécessaires pour nourrir une personne pendant 24 heures.

Parmi les grandes villes les plus exposées aux pénuries hydriques, on trouve Jérusalem et Tel-Aviv, les villes des pays du Golfe, mais aussi Alger, Tunis, Le Caire, ainsi que Pékin. En Europe, Barcelone, La Valette (Malte), Athènes sont les plus concernées par le manque d'eau, qui frappe de façon récurrente le Portugal et les pays du pourtour méditerranéen.

Publié par Groupe de travail OMD