Les déchets issus du tsunami continuent leur progression - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/05/2012 à 12h24 par Fred.


LES DÉCHETS ISSUS DU TSUNAMI CONTINUENT LEUR PROGRESSION

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les déchets issus du tsunami continuent leur progression

 

De magnitude 9 sur l'échelle de Richter, le tremblement de terre qui a dévasté une partie des côtes japonaises le 11 mars 2011 a provoqué un tsunami d'une violence comparable à celui du 26 décembre 2004.

Ce « combo » dramatique a aussi généré des quantités astronomiques de déchets dont bon nombre affluent vers les côtes américaines et canadiennes.

Treize mois et demi après, beaucoup plus vite qu'annoncé initialement, les autorités concernées se préparent à une déferlante inédite de rebuts en tous genres.

Il est toutefois impossible de savoir quand précisément la première grande « vague » de détritus s'abattra, souligne Nicholas Mallos, expert en déchets marins à l'Ocean Conservancy cité par nos confrères du Guardian.

Situé à près de huit mille kilomètres du pays du soleil levant, l'archipel d'Hawaï peut tout de même d'ores et déjà se préparer au pire.

Son économie étant largement tributaire du tourisme, les pouvoirs publics locaux ont matière à s'inquiéter, étant entendu que des débris ont déjà atteint l'île de Middleton, à l'ouest des côtes de l'Alaska, à la fin du mois dernier.

Il s'agissait en l'occurrence de ballons de football et de volley arborant des inscriptions qui attestent de leur origine, à savoir une école sinistrée de la préfecture de Fukushima.

En tout, sur les vingt-cinq millions de tonnes de déchets estimées par le gouvernement japonais, vingt pourraient venir s'échouer sur les côtes occidentales de l'État américain et du Canada, prédit la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).

Parmi eux, des objets en bois en quantités inestimables et des matériaux de construction, mais aussi – plus inquiétant – de nombreux « restes » irradiés à la suite de la catastrophe de Fukushima (Japon), d'où un risque supplémentaire pour l'écosystème marin et, par extension, pour les populations.

Alors qu'une... Harley-Davidson vient d'être découverte, échouée sur une île canadienne, les autorités de l'État de Washington, elles, redoutent également un arrivage de corps de disparus et ont invité les citoyens qui feraient une macabre découverte à les prévenir sans délai.

Également cité par le quotidien britannique, Jan Hafner, membre de l'International Pacific Research Centre, souligne pour sa part le caractère « très épars et très inégal » de l'amas, qui présage d'un très long combat, quand bien même « la plupart des gens s'attendent sans doute à un gros afflux de débris se déplaçant sur l'océan comme un tapis ».

Si l'on en croit les projections qu'il a réalisées avec Nikolai Maximenko, le plus gros dudit amas atteindra l'Amérique du Nord entre mars 2013 et mars 2014, ce qui laisse du temps aux décideurs pour prendre leurs dispositions et tenter de « limiter la casse ».

Reste que les déchets issus du tsunami pourraient également poser de sérieux problèmes de navigation aux dires de l'US Navy et des gardes-côtes et que certaines bouteilles récemment retrouvées portent des caractères chinois, ce qui sème le doute quant à la provenance de certains d'entre eux.

S'agit-il en l'occurrence de détritus provenant du fameux « continent de déchets » ? Pas impossible. Dans tous les cas, une pollution historique se précise...

 

Afficher la Source

 

Un article de Guillaume Duhamel, publié par Zegreenweb

D'autres articles passionnants sur zegreenweb

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Guillaume Duhamel

Source : www.zegreenweb.com