Les crocodiles ne portent pas de jeans - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/05/2013 à 19h35 par Jacky.


LES CROCODILES NE PORTENT PAS DE JEANS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les crocodiles ne portent pas de jeans

 

Quels sont les risques que font courir à notre santé l'usage intensif des pesticides et des OGM ? C'est la question que se pose Gilles-Éric Seralini.

Gilles-Éric Seralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen, était présent à Mâcon, lundi soir, invité par le Rotary club pour une conférence axée sur les risques présentés par les pesticides et les OGM pour notre santé.

« Les crocodiles ne portent pas de jeans. » C'est peut-être la phrase que retiendront certains, car l'humour était présent tout au long du discours du conférencier. Et il en fallait un peu pour ne pas ressortir complètement déprimé de l'amphithéâtre Guillemin. Cette phrase ne venait pas là, par hasard.

Lorsqu'il y a quelques années, les scientifiques se sont interrogés sur la baisse de fertilité chez les hommes, la seule explication avancée a été : « c'est la faute des jeans ! ». Ce à quoi, les naturalistes, fins observateurs de la population animale, et en particulier des alligators américains, et qui avaient depuis longtemps constaté le même phénomène chez ces reptiles mâles, ont répondu « certes, mais les crocodiles ne portent pas de jeans ! ».

Il fallait donc chercher ailleurs la cause et celle-ci résiderait plutôt dans les fortes doses de résidus polluants dont l'être humain est « imbibé ». Car tous nos os, nos chairs, sont imprégnés de ces résidus, provenant des pesticides utilisés en agriculture, et notamment, le Roundup, ennemi juré de Gilles-Éric Seralini.

Son étude, récemment publiée, a fortement marqué les esprits : tout le monde a vu les photos de ces rats, ayant développé des tumeurs monstrueuses, après avoir absorbé, indirectement, des pesticides.

Notre avenir est-il donc complètement désespéré ? Non, rétorque le scientifique, car les parades existent comme, par exemple, le meilleur contrôle des composants de ces pesticides, l'obligation à la transparence des études menées et la détoxification, qui passent par une agriculture alternative.

 

Un article de Marie Salerno, publié par lejsl.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Ce site accueille environ 6500 visiteurs par jour. Il est édité par Terre sacrée (association à but non lucratif) qui, en 2013, compte seulement 47 membres. Si vous pensez que nos efforts en valent la peine et si vous voulez nous aider à progresser, merci donc d'adhérer ou de renouveler votre adhésion.

 

Testament oral d'un Ancien à ses enfants et petits-enfants

 

Nous les esclaves modernes ! Version pour les aveugles...






 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Ralliez le Cercle des Anciens ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Marie Salerno

Source : www.lejsl.com