Les chimpanzés communiquent leur connaissance d'un danger aux ignorants - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/01/2012 à 18h02 par Fred.


LES CHIMPANZÉS COMMUNIQUENT LEUR CONNAISSANCE D'UN DANGER AUX IGNORANTS

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les chimpanzés communiquent leur connaissance d'un danger aux ignorants

 
L'étude de chimpanzés sauvages en Ouganda montre qu'ils sont capables d'évaluer l'état de connaissances des autres membres de leur groupe vis à vis d'un danger et qu'ils peuvent les alerter en conséquence.

La plupart des animaux émettent des signaux d'alarme lorsqu'ils sont menacés par des prédateurs et notamment lorsqu'ils sont entourés de proches et/ou de compagnons plutôt que de congénères qu'ils côtoient peu.

Cependant, jusqu'alors, il n'y avait pas d'éléments qui permettent de penser que les lanceurs d'alertes prennent en compte le niveau de connaissance et d'expérience des autres membres du groupe.

Des chercheurs au Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology (Leipzig, Allemagne) et à l'université St. Andrews (Grande-Bretagne) ont étudié des chimpanzés sauvages en Ouganda et ont découvert, qu'en présence d'un serpent, ils lançaient plus de cris d'alarme envers un groupe inconscient du danger.

La capacité à reconnaître le niveau de connaissance et de croyance d'un individu semble propre à l'espèce humaine. En effet, les premières expériences menées sur des primates en captivité ont apporté des résultats contradictoires et peu probants, d'où l'importance d'un travail sur le terrain auprès de groupes sauvages.

Ainsi, Catherine Crockford, Roman Wittig et ses collègues ont étudié des chimpanzés sauvages en forêt de Budongo en Ouganda.

Les scientifiques ont exposé les singes à deux serpents venimeux et dangereux : deux vipères du Gabon et une vipère rhinocéros.

« Comme ces serpents fortement mimétiques(1) sont restés sur place pendant des semaines, il était payant, pour le singe qui les découvrait, d'informer les autres membres de la communauté du danger. » indique Crockford.

Les chercheurs ont alors suivi le comportement de 33 chimpanzés, qui ont vu l'un des trois serpents. Ils ont découvert que les cris d'alarme qu'ils émettaient étaient plus importants lorsque le lanceur d'alerte était en présence d'individus qui n'avaient pas encore vu le serpent ou qui n'étaient pas présents lorsque l'alerte avait été lancée.

« Les chimpanzés donnent vraiment l'impression qu'ils prennent en compte l'état de connaissance des autres et qu'ils produisent un signal d'alarme pour informer les autres d'un danger qu'ils ignorent » souligne Roma Wittig.

« En contrepartie, les chimpanzés sont moins enclins à informer les membres du groupe qui sont déjà conscients du danger ». « C'est comme si les chimpanzés comprennent vraiment qu'ils savent quelque chose que les autres ignorent et qu'ils conçoivent qu'en produisant une alerte spécifique ils peuvent les en informer. » ajoute-t-il.

 


 

Dans cette vidéo, le chimpanzé mâle Squibs est surpris par un serpent factice, il émet alors des signaux d'alarme qui permettent à la femelle Kutu et son petit de faire un détour pour éviter le danger. 

Certains scientifiques suggèrent que la transmission de connaissances à un groupe d'individus ignorants via la communication marque une étape cruciale dans l'évolution du langage. En effet, pourquoi informer les autres si vous ne réalisez pas qu'ils ont besoin d'information ?

Jusqu'à maintenant, il n'était pas clairement établi si cette étape avait été franchie pour les hominoïdes(2) ou les hominidés(3). On a supposé qu'il était plus susceptible que cela se soit fait pendant l'évolution des hominidés.

Cependant, cette étude suggère, que cette évolution était déjà présente lorsque notre ancêtre commun s'est écarté des chimpanzés il y a six millions d'années.

L'étude de nos cousins les chimpanzés apporte des éclairages nouveaux sur leurs capacités, qui se rapprochent décidemment bien des Hommes, et les surpassent, y compris pour des exercices de mémoire(4).

 

Notes
1.Qui peuvent se camoufler et être difficilement détectables.
2.Les hominoïdes constituent une superfamille, dans l'ordre des primates. Ils sont aussi nommés singes anthropoïdes ou anthropomorphes.
3.Les hominidés sont une famille de primates regroupant des espèces animales telles que l'Homme, le chimpanzé, le bonobo, le gorille (de l'est et de l'ouest) ou l'orang-outan.
4.Chimpanzee Memory Test

 

Source

I know something you don't know – and I will tell you! - Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology

 

Un article de Christophe Magdelaine, publié par notre-planete.info

D'autres articles passionnants sur notre-planete.info

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Christophe Magdelaine

Source : www.notre-planete.info