Les chercheurs voient l'arctique fondre à vue d'oeil - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/01/2012 à 18h26 par Tanka.


LES CHERCHEURS VOIENT L'ARCTIQUE FONDRE À VUE D'OEIL

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Les chercheurs voient l'arctique fondre à vue d'oeil

 
La période où la banquise fond le long de la côte ouest, au large du Groenland, a augmenté de 25 à 30 jours au cours des 10 dernières années. Ces changements affectent le cycle global du carbone de manière beaucoup plus importante que ce que l'on imaginait.

Une centaine de chercheurs et techniciens du Greenland Climate Research Centre s'est réunie à l'occasion d'une rencontre annuelle et ont pu présenter les derniers résultats d'un grand nombre de projets de recherche divers et variés actuellement menés sous la direction du centre.

Les chercheurs ont ainsi pu aborder, par exemple, la production de méthane par de minuscules puces d'eau, les problèmes socio-économiques que traversent les habitants des régions arctiques ou encore les changement de leurs conditions de vie. Cette rencontre a donc montré qu'une approche multidisciplinaire pouvait permettre une meilleure compréhension des changements à l'oeuvre et la façon dont ils peuvent affecter l'environnement arctique.

Les recherches ont pu été menées, entre autres, grâce à une proche collaboration du centre avec l'université de Manitoba et le réseau Canadien ArcticNet.

De plus, un Arctic Science Centre dirigé par le professeur Soren Rysgaard du Greenland Institute of Natural Resources va ouvrir début 2012 et permettra d'avoir un relais au Danemark. Cette coopération entre le Groenland, le Danemark et le Canada a donné naissance à vont devenir à l'organisation "Arctic science Partnership", qui aura pour but de coordonner les projets de recherche ayant trait à l'arctique dans les 3 pays, de communiquer les résultats de ces recherches aux décideurs et au public et enfin d'assurer la mise en place d'un environnement de recherche scientifique de haute qualité au Groenland.

Un objectif supplémentaire sera de contribuer au développement de l'enseignement des sciences naturelles au Groenland.

Le prochain rendez-vous du Climate Research Centre et de ses partenaires se fera à l'occasion d'une campagne de recherche commune à Young Sund, nord-est du Groenland en mars 2012. Ici, des chercheurs de 10 pays différents uniront leurs efforts afin d'améliorer la compréhension de la façon dont les polynies (zones libre de glace au milieu de la banquise) jouent un rôle dans le transport du sel et du CO2 vers les fonds océaniques; un facteur essentiel du développement des futurs courants océanique et de l'évolution des températures.
 

Un article des Bulletins-electroniques
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.bulletins-electroniques.com