HUMAN's Musics: Film unique de Yann Arthus-Bertrand - Musique d'Armand Amar - Beauté magique 1:23:35

Les chercheurs d'or veulent notre mort - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/10/2009 à 01h18 par lovely.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Les chercheurs d'or veulent notre mort

Information recueillie par Olivier

Le réalisateur suisse Daniel Schweizer s'est intéressé au sort des Indiens Wayana. En Amazonie, l'orpaillage pollue les fleuves au bord desquels ils vivent. Projeté dans le cadre du festival du film de Vancouver, son documentaire est un cri d'alarme. Interview.

Parana, Mélanie, Akama, Muriel, Etume. Des êtres humains, qui, comme nous, habitent la planète Terre.

Leurs noms, leurs visages, leurs regards emplis de tristesse et leurs destins menacés nous concernent aussi, nous qui habitons dans la partie la plus favorisée de cette planète. Car le pillage systématique des ressources naturelles, la destruction de la nature dans un but spéculatif, autant de problèmes que beaucoup s'obstinent à ignorer, sont avant tout les nôtres.

C'est cela que raconte, avec beaucoup de sensibilité, Dirty Paradise. Signé par le réalisateur suisse Daniel Schweizer, ce documentaire projeté actuellement au Festival international de film de Vancouver, est la désolante chronique d'une mort annoncée, et pourtant pas inéluctable.

Au coeur de la forêt amazonienne, en Guyane française, une double catastrophe, humaine et écologique, est en effet en cours. Parce qu'ils vivent à proximité des rivières, les Indiens Wayana voient leur survie hypothéquée par l'orpaillage intensif mené à grands renforts de mercure. Eternelle reproduction de la lutte de David contre Goliath: un peuple confronté à un défi qui le dépasse. Soit l'omnipuissance supranationale de l'économie globalisée. «Dans cette petite zone liée à l'Europe en terre amazonienne, le pire de la mondialisation est à l'oeuvre», résume Daniel Schweizer.

Quant aux paroles de Mélanie, cheffe du village de Kayodé et mère de 6 enfants, elles sont elles aussi sans ambiguïté: «Les chercheurs d'or veulent notre mort.»

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur "Lien utile"

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter lovely
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.