Les catastrophes naturelles menacent les forêts - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/08/2011 à 12h40 par Kannie.


LES CATASTROPHES NATURELLES MENACENT LES FORÊTS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les catastrophes naturelles menacent les forêts

 

Les phénomènes météorologiques extrêmes et les catastrophes naturelles constituent une menace grandissante pour les forêts. Une étude de la FAO met en garde les gouvernements sur ce désastre écologique à venir.

Les phénomènes météorologiques extrêmes (dits « perturbations abiotiques »), accrus du fait du réchauffement climatique, influent dangereusement sur la santé des forêts. Ce 9 août, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), avec le Partenariat de collaboration sur les forêts (PCF), ont publié une étude tirant la sonnette d'alarme. Ils appellent les gouvernements du monde entier à collaborer pour protéger les fragiles écosystèmes forestiers.

Les forêts, comme les hommes, sont laissées sans protection alors que “l'intensité, la quantité et la fréquence des perturbations sont appelées à continuer à croître, déclare Eduardo Rojas-Briales, sous-directeur général du Département des forêts de la FAO et président du PCF. La gestion adaptative des forêts (...) est par conséquent essentielle pour sauvegarder les ressources forestières de la planète. Et, étant donné que ces perturbations sont des phénomènes transfrontières, la coopération régionale ou internationale est indispensable.”

Le PCF invite les gestionnaires forestiers à appliquer des politiques de gestion telles que la diversification des espèces, l'utilisation de brise-vent et les systèmes de cultures mixtes pour protéger les forêts des catastrophes et en minimiser les risques.

Près de 4000 perturbations abiotiques (cyclones, inondations, tremblements de terre, etc.) ont touché divers points du globe entre 2000 et 2009. En détruisant de grandes parcelles de forêts, ces catastrophes naturelles anéantissent des écosystèmes entiers. La composition et la structure des forêts s'en trouvent profondément modifiées. L'accroissement de la mortalité des arbres, qui relâchent de grandes quantités de CO2 dans l'atmosphère durant leur décomposition, est particulièrement inquiétant.

En juillet dernier, Science Express publiait, en collaboration avec le CNRS, une étude internationale concernant les proportions de carbone absorbées par les forêts sur l'ensemble de la planète, entre 1990 et 2007. Ils ont estimé le « puits de carbone » forestier à 2,4 milliards de tonnes de carbone à l'échelle du globe, alors que sur cette même période on rejetait dans l'atmosphère presque le triple de CO2.

Une gestion efficace des forêts mondiales réduirait le risque de dégâts lors des catastrophes naturelles (en évitant, par exemple, les glissements de terrain) et pourrait maintenir un certain équilibre climatique.

Sources : FAO, CNRS, PCF
 

Un article de Marie Dias-Alves, publié par NATIONAL GEOGRAPHIC FRANCE

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Marie Dias-Alves

Source : www.nationalgeographic.fr