Les bio-nécro-agro-carburants : manger ou conduire, il faut choisir! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/01/2010 à 15h12 par Michel WALTER.


LES BIO-NÉCRO-AGRO-CARBURANTS : MANGER OU CONDUIRE, IL FAUT CHOISIR!

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Les bio-nécro-agro-carburants : manger ou conduire, il faut choisir!

Article sélectionné par le Mich

Il faut environ 225 kilos de maïs pour faire le plein de 50 litres de carburant agroalimentaire. 225 kilos de maïs, c'est suffisant pour nourrir une personne pendant un an!

"Jamais la violence, l'inégalité, l'exclusion, la famine, et donc l'oppression économique, n'ont affecté autant d'êtres humains dans l'histoire de la terre et de l'humanité". Jacques Derrida (Philosophe né en Algérie)

Nous sommes en 2010, la production de pétrole est de l'ordre de 87 millions de barils /jour dont environ 35% pour les transports soit 31 millions de barils/jour ou encore 4 millions de tonnes /jour ou encore 1,7 milliard de tonnes/an ce qui occasionne l'équivalent de 5,5 milliards de tonnes de CO2 dans l'atmosphère et dans l'acidification des océans.

On contribue à la fois à acidifier les océans en perturbant la flore et à renforcer l'effet de serre qui nous revient indirectement sous forme de "convulsions climatiques", inondations, ouragans, sécheresse, stress hydrique et réfugiés climatiques et famines.

Ces 1,7 milliard de tonnes alimentent 800 millions de voitures dont 80% se trouvent dans les pays développés. A titre d'exemple, les Etats-Unis c'est 250 millions de voitures pour 300 millions d'habitants (4 voitures pour 5 habitants).

En France, 30 millions de voitures pour 60 millions d'habitants soit une voiture pour deux personnes. Et en Chine? Accusée d'asphyxier la planète, elle dispose d'autant de voitures que la France pour 1500 millions d'habitants soit une voiture pour 50 personnes (un bus!).

En Algérie, nous avons une voiture pour 7 personnes, ce n'est pas un record dont il faut être fier!

Pour satisfaire cette boulimie en carburant, les pays développés ont mis au point des biocarburants qui auraient la vertu de ne pas polluer comme les essences et donc qui évitent l'effet de serre.

C'était donc le «miracle» et les pays développés ont subventionné d'une façon scandaleuse, aux Etats-Unis mais aussi en Europe (partie de la Politique agricole commune PAC), les agro-carburants ou biocarburants, voire les nécro-carburants pour les écologistes.

Les trois vérités

En fait, l'apport des biocarburants est marginal comparé à la demande de carburant ; la production mondiale d'éthanol en 2005 était de 36 millions de tonnes (dont 37% de la production mondiale: Amérique du Sud - 36%: Amérique du Nord et Amérique centrale - Asie: 15% - Europe: 10%) pour 1,6 milliard de tonnes d'essence soit 2,5%.

En Europe en 2008, les biocarburants (10 millions de tonnes équivalent pétrole) ont ainsi représenté 3,3% du contenu énergétique des carburants. En 2020 on atteindra peut-être 100 millions de tonnes pour 2,5 milliards de tonnes d'essence si d'ici là il y a encore assez de pétrole soit 4%.

Une deuxième vérité est que, contrairement à ce que disent les "laudateurs" des nécrocarburants, des pays industrialisés et même au Brésil, le bilan C02 n'est pas nul car il faut compter toute l'énergie nécessaire pour produire par exemple 1 litre d'éthanol.

Une troisième vérité dont on ne parle pas est l'organisation de famines durables par le détournement de la nourriture (maïs, blé soja) très subventionné pour produire des biocarburants. Ceci a pour conséquences les émeutes dans le monde (Maroc, Egypte...)

Il faut environ 225 kilos de maïs pour faire le plein de 50 litres de carburant agroalimentaire. 225 kilos de maïs, c'est suffisant pour nourrir une personne pendant un an!

Un quart de toutes les cultures de maïs et autres céréales cultivées dans les États-Unis termine maintenant comme biocarburant dans les voitures plutôt que d'être utilisé pour nourrir la population, selon une nouvelle analyse qui suggère que la révolution des biocarburants lancée par l'ancien président George W.Bush en 2007 a un impact sur l'approvisionnement alimentaire mondial.

En 2009, les chiffres du ministère américain de l'Agriculture montrent que la production d'éthanol atteint des niveaux record tirée par les subventions agricoles et les lois qui ont besoin de véhicules à utiliser des quantités croissantes de biocarburants.

«Les céréales cultivées pour produire du combustible aux États-Unis [en 2009] sont assez suffisantes pour nourrir 330 millions de personnes pendant un an à un niveau moyen mondial de la consommation», a déclaré Lester Brown, le directeur de l'Earth Policy Institute, un groupe de réflexion de Washington.

L'an dernier, 107 millions de tonnes de céréales, principalement du maïs a été cultivé par les agriculteurs américains pour être mélangé à l'essence. Selon M.Brown, la demande croissante des États-Unis pour l'éthanol issu de céréales a contribué à pousser les prix des céréales à un niveau record, entre fin 2006 et 2008.(1)

(...)


Pour lire la suite, cliquer sur Lien utile

Source Notre planete.info

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........